“On ne se quitte plus”, lance un Philippe Montanier tout sourire au lendemain de la qualification pour le troisième tour qualificatif de l’Europa League. Toujours dans l’attente du tirage au sort pour les barrages, il n’a pas souhaité donner ses préférences à ce niveau… sauf celle de jouer à domicile.

À Sclessin justement, il va découvrir l’ambiance liégeoise. Puisque ce dimanche marquera le retour des supporters au stade. En partie du moins, puisque 7500 personnes seront autorisées dans l’enceinte des Rouches à l’occasion de la venue de Courtrai. Une perspective qui enchante Philippe Montanier, après trois matchs disputés à huis clos (Cercle, Genk et Bala Town).

“On a vu à Louvain qu’une présence dans les tribunes met de la vie. Et même si ce ne sera pas l’affluence habituelle, ce soutien sera important pour l’équipe. Ce sera un plaisir car cela nous changera de huis clos tristounets”, glisse le T1 liégeois.

“Je me réjouis de ce premier rendez-vous avec les fans liégeois. Leur réputation dépasse les frontières de la Belgique car ils ont une ferveur particulière, qui surpasse largement la moyenne. C’est aussi une des raisons pour lesquelles on exerce ce métier.”

D’autant que le contexte est pour le moment favorable en bord de Meuse. “On en est à 4 victoires, un nul et une défaite en six matchs”, rappelle le tacticien français. “Si on peut établir un tel bilan à chaque fois tous les six matchs, ce ne sera pas mal.”

Ce qui passera par une victoire dimanche contre Courtrai, "une équipe difficile à jouer", prévient en conclusion Montanier.