Le directeur général a déduit tous les frais liés à la compétition


De Camargo : "Jouer cette C1 pour Steven"


Sondages express


Dalmat opérationnel pour Arsenal


Live dès 20h30 sur DH.be!

LIÈGE On a l'habitude de dire qu'une qualification pour les poules de la Ligue des Champions rapporte minimum 15 millions €. Pierre François n'est pas de cet avis.

"Je mise sur une rentrée nette de 4 millions €. Cela nous permettrait de clôturer l'exercice d'exploitation en positif, comme pour la saison écoulée."

Si la différence est si grande, c'est parce que Pierre François déduit des 15 millions € une estimation de toutes les dépenses liées à la C1 . "Il a fallu moderniser et équiper le stade" , explique le directeur général.

Le cahier des charges imposé par l'Uefa est impressionnant. Il faut notamment :

un module couvert de trois sièges pour le 4e arbitre;

des tickets spécifiques C1 , différents des tickets habituels;

des publicités C1 : "Nos panneaux habituels ont été recouverts d'une peinture spéciale qui permet de retirer les publicités C1 comme une pelure."

un dispositif de tracking system : des caméras et des kilomètres de câble destinés au calcul des stats de match (distance parcourue, zones occupées...)

le Champions club : "Un chapiteau, qui occupe tout le parking B, destiné à accueillir les sponsors et les VIP de la C1."

Il faut aussi déduire les frais d'organisation de matches, de déplacements, etc. Les champions de Belgique ont également investi dans un écran LED, dans un projet d'aménagement de l'arrière de la T3 , dans une extension du fan shop.

"On a estimé que le budget fourni par l'Uefa devait aussi servir à améliorer nos infrastructures, tant esthétiquement qu'en terme de confort."

Enfin, il a aussi fallu bâtir (ou garder...) une équipe compétitive pour faire bonne figure sur le plan sportif.

"De nouveaux contrats ont été conclus" , confirme Pierre François. "Il faut aussi tenir compte des investissements consentis pour renforcer l'équipe. Defour n'est plus le transfert le plus cher que j'ai eu à signer..."

Il s'agit désormais de Victor Ramos, l'international Espoir brésilien qui a coûté plus de deux millions € !

"Au delà de tous ces chiffres, ce qui compte pour moi, c'est cette première expérience sportive en C1. En espérant que Steven Defour puisse tout de même y participer."

Le message est clair.



© La Dernière Heure 2009