Standard

Le club d’Al-Sailiya SC, basé à Doha, voulait s’attacher ses services.

La saison dernière, avant le match de PO1 à l’Antwerp, des envies de départ étaient prêtées à Mehdi Carcela. "Le Standard est mon club, je ne veux pas partir", avait rétorqué le Marocain.

Durant le reste des PO1 et une partie de l’été, Mehdi Carcela a été la cible de critiques de la part d’une frange de supporters rouches. Piqué au vif, l’enfant de Droixhe, le pur produit rouche, a décidé de réagir. C’est ainsi qu’un nouveau Carcela est né durant la préparation estivale. "Je n’ai pas encore eu à le voir une seule fois pour un retard", nous confiait le directeur général, Alexandre Grosjean. C’est que l’international marocain était bien décidé à faire taire ses détracteurs, quels qu’ils soient. Son début de saison parle pour lui puisque Carcela a déjà signé trois assists en quatre rencontres.

Le week-end dernier, une rumeur est venue raviver les tensions des mois précédents. Elle envoyait Mehdi Carcela au Qatar. Le Standard aurait reçu une offre à laquelle il devait absolument répondre dans les prochaines heures. Les noms d’Al Arabi et Al Ahli ont été cités.

La vérité est en fait différente. Le profil de Mehdi Carcela plaît à de nombreux clubs du Golfe. Il y a quelques semaines, le club Qatari Al-Sailiya SC a marqué son intérêt prononcé pour le Marocain.

Le club de l’ancien anderlechtois Kara, qui a terminé troisième du défunt championnat, souhaitait s’attacher ses services et était disposé à verser une indemnité correspondant plus ou moins à ce que le Standard avait déboursé en mai 2017 lorsqu’il a levé l’option du prêt (2,5 M €), ce que la direction liégeoise a décliné.

De son côté, le Standardman, qui aurait pu réaliser une affaire en or puisqu’il aurait quasiment pu tripler son salaire, a eu le même raisonnement puisqu’il a directement éconduit le club de Doha.

Même si beaucoup de choses peuvent encore arriver d’ici le 2 septembre et la fin du mercato, en refusant le Qatar, Mehdi Carcela prouve, une nouvelle fois, sa volonté de réussir une belle saison à Sclessin.

Face à Mouscron, Carcela a été ovationné par le public qui a alors chanté : "Mehdi au Standard !" Michel Preud’homme a également évoqué l’avenir de son joueur : "On connaît sa situation, si elle change, on a fait en sorte d’avoir le noyau pour y faire face."