Les deux penalties sifflés, c’est aussi ce qui occupait les esprits de Noë Dussenne et Obbi Oulare. "C’est frustrant", avouait le premier. "Le premier penalty va très vite. Mais le deuxième, je vois clairement que Fai est devant le joueur et que ce dernier marche sur le ballon. Je me pose une question : pourquoi n’y a-t-il pas de VAR en Europa League alors qu’il est en présent Pro League et en Ligue des Champions ? Benfica était plus fort mais dans l’envie, on a été très bons et on doit retenir ça. On n’a pas concédé grand-chose avant la pause et je suis un peu triste pour Arnaud Bodart. Il encaisse deux penalties et un ballon dévié…"

Obbi Oulare allait dans le même sens. "Le haut niveau se joue sur des détails et sur l’ensemble du match, les Portugais étaient au-dessus. Mais on n’a pas démérité. Et on a pris du plaisir malgré tout."