Les renforts du mercato ne seront pas sélectionnables samedi

LIÈGE Lundi, Sergio Conceição l’a affirmé haut et fort : “Le Standard démontrera samedi face à Malines qu’il est une équipe !”

Le problème est de savoir de qui cette équipe sera constituée. En effet, comme il s’agit d’un match remis d’avant la trêve hivernale, les renforts enregistrés lors du mercato d’hiver ne pourront figurer sur la feuille de match couchée par Dominique D’Onofrio. Ainsi, le coach liégeois ne pourra pas compter sur Van Damme, Kanu, Boukhriss et Camara. Cela fait tout de même trois titulaires en moins pour le mentor des Rouches .

Depuis le début de saison, ce dernier n’a jamais réussi à aligner le même onze de base deux matches de suite. Ici, ce ne sont pas les blessures qui l’en empêchent mais bien la remise du match face à Malines initialement prévu le 28 décembre 2008. On se souvient que la remise de cette rencontre avait fait couler beaucoup d’encre. À l’époque, une épaisse couche de neige recouvrait les parkings et trottoirs de Sclessin. Dès lors, le bourgmestre de la Ville de Liège, Willy Demeyer, avait décrété la remise de la rencontre entre Liégeois et Malinois provocant la colère des derniers cités.

Le coach, Marc Brys, avait même parlé d’un coup fourré. Privé de quatre joueurs alors qu’il ne peut se permettre un faux pas, le Standard aura donc fort à faire s’il veut se défaire de Malines. Kanu non qualifié, Dominique D’Onofrio devrait revenir à une défense habituelle, et qui fonctionnait bien, avec Opare à droite et Ciman – Mangala dans l’axe. À gauche, il conviendra de voir l’état de forme de Pocognoli (lumbago).

Dans l’entrejeu, Carcela devrait retrouver une place de titulaire tandis que Berrier et Daerden pourraient être confirmés. Il faudra voir si Steven Defour sera en mesure de tenir sa place aux côtés d’Axel Witsel, sans quoi Dominique D’Ono- frio devra trouver une énième solution.

Devant, le coach liégeois récupère Aloys Nong et peut évidemment compter sur Leye. Quant à Tchite, il est encore trop tôt pour dire s’il pourra s’aligner ou non. Quoi qu’il en soit, peu importe l’équipe, le Standard n’aura pas le droit à l’erreur ce samedi.



© La Dernière Heure 2011