Sans être flamboyants, les deux derniers transfuges ont marqué des points.

À peine arrivé en milieu de semaine, Bénito Raman était titularisé dimanche à Westerlo. Après avoir effectué toute la préparation avec Gand, le petit offensif respirait la forme et aura tenu une heure de jeu. En soixante minutes, Raman aura tout de même laissé entrevoir des choses prometteuses. Recruté pour apporter davantage de profondeur, l’ancien Gantois a directement plongé dans le dos de la défense campinoise, libérant ainsi des espaces pour Ivan Santini. "Je sais que j’ai le profil que le Standard recherchait. On m’a demandé de prendre la profondeur et de tourner autour d’Ivan. J’ai évidemment encore besoin de temps pour m’adapter et trouver mes marques."

Cette adaptation sera peut-être effective pour ce samedi et la réception de Saint-Trond où Gand l’avait loué en janvier dernier. "Si je joue, j’aurai davantage de possibilités face aux Trudonnaires", ajoutait Raman.

Avec l’arrivée de Raman, Yannick Ferrera avait revu son dispositif en ayant finalement recours au traditionnel 4-4-2, véritable ADN du club. "On ne l’avait pourtant travaillé que la veille", assurait Benito Raman.

Gageons que cette semaine sera mise à profit pour peaufiner les réglages du système.

Système dans lequel s’inscrit également Isaac Mbenza. Monté à la pause à Westerlo, il a aussi démontré un gros potentiel. S’il n’a pas su faire la différence, Mbenza a tout de même fait parler sa pointe de vitesse lors de plusieurs débordements.

En 45 minutes, Mbenza a évolué sur les deux flancs mais également en pointe. Doué techniquement, Mbenza peut faire la différence lorsqu’il est aligné en pointe. Le duo Raman-Mbenza pourrait, si Santini quitte le Standard, également donner satisfaction.

À Westerlo, les supporters ont également pu faire la connaissance de Laifis. Le Chypriote est monté en fin de match en remplacement d’Arslanagic avec un but bien précis. "Il devait, par sa qualité sur les longs ballons, briser les lignes campinoises et apporter le danger", précisait le coach.