Voici, pour Mircea Rednic, l’objectif de son jeune groupe pour les playoffs 1

LIEGE Hier après-midi, Mircea Rednic semblait déjà être plongé dans le match de ce samedi. “Si tu n’es pas prêt, dis-le-moi et on fera en sorte que je puisse être aligné. Parce que moi, j’ai envie de jouer ce match”, lançait-il sur le ton de l’humour à Laurent Ciman.

Après le succès à Bruges, Mircea Rednic aimerait enchaîner par une belle victoire dans le Clasico. “Ce sera compliqué. Anderlecht est une grande équipe avec de très bons joueurs comme Suarez ou encore Jovanovic.”

À Bruges, Rednic avait un plan pour contrer les Brugeois. Ce dernier sera-t-il encore de mise aujourd’hui ? “On verra bien si mes joueurs auront passé une bonne nuit (rires). Plus sérieusement, c’est un autre genre de match. En PO1, il faut d’abord penser à l’efficacité avant le beau jeu. J’espère juste que mes joueurs appliqueront mes consignes à la lettre.” Avant le début de ce mini-championnat, Rednic a fait passer un message à ses joueurs. “J’ai senti, notamment après le match de Lokeren, qu’il y avait moins de confiance. J’ai alors dit aux gars qu’en étant sixièmes, nous ne pouvions faire que mieux. Il en va de l’image du club mais aussi de celle des joueurs.”

Après ce beau succès en Venise du Nord, le mot titre est déjà revenu dans la bouche des fans. Rednic, lui, temporise. “Pensons d’abord à gagner aujourd’hui. On verra plus tard. Notre objectif, tout le monde le connaît : c’est l’Europe. Mes joueurs sont jeunes et doivent comprendre que jouer au Standard, c’est un honneur, mais que grâce à ces PO1, ils ont la possibilité de rentrer dans l’histoire du club.” Quant à la pression, le Roumain ne la ressent pas du tout. “Elle est dans le camp mauve. Ils sont premiers et doivent le rester.” Mircea Rednic a également touché un mot sur son avenir. “On verra en fin de saison. C’est ce qui est prévu. Mon rêve était d’entraîner le Standard. Vous savez, j’ai perdu 100.000€ nets en revenant. Alors vous pensez bien que mon futur, je m’en soucie peu pour le moment. Tout ce qui compte c’est le Clasico.”


© La Dernière Heure 2013