Pour dresser le portrait du nouveau jeune lancé dans le grand bain par Mbaye Leye, c’est vers Réginal Goreux, directeur du projet Élite du SL16 Football Campus, qu’il faut se tourner. Formé à Seraing, Delferriere (1m83) a traversé la Meuse pour se rendre au Standard avant de tenter sa chance à Gand pour mieux revenir à Sclessin. "S’il est revenu, c’est qu’il s’est rendu compte que l’herbe n’est pas forcément plus verte ailleurs, assure Goreux. L’éclosion d’Allan était peut-être moins attendue que les autres mais il a quelque chose."

Justement, quels sont les points forts de ce défenseur de 19 ans? "Il est polyvalent. Ce qui le différencie, c’est sa grinta et sa force physique. Il est doté d’un bon passing et est intéressant dans les duels. Il a un fort caractère et est très dans l’émotionnel. Que ce soit avant, pendant ou après le match, il parle beaucoup. Parfois, il est un peu brut mais cela ne me pose aucun problème. Nous n’avons jamais eu aucun souci de comportement à déplorer chez lui."

Comme n’importe quel jeune à son âge, Delferriere a encore une grande marge de progression. "Sa concentration, voilà ce qu’il doit avant tout améliorer, poursuit Réginal Goreux. Il est doué et élégant, il a une certaine facilité pour s’infiltrer de la deuxième ligne mais parfois, il perd le fil au cours d’un match. Ce ne sont pas des erreurs de placement mais de concentration, comme sur un contrôle par exemple. Cela se gomme assez facilement. Il doit aussi apprendre à être régulier match après match. Il a parfois fait un très bon match puis un plus neutre."

Maintenant, l’objectif du défenseur de 19 ans est clair : demeurer dans le noyau pro. "Il est facile de recevoir sa chance en pro mais le plus dur est d’y rester. Le travail commence maintenant pour lui. On va voir comment il va digérer ce premier passage en pro. Le point de travail pour lui, ce sera de rester dans le groupe en début de saison prochaine. Il doit maintenir le niveau d’exigence", conclut Goreux.