Standard Renaud Emond est conscient que le 9/9 à domicile de 2018 serait à nouveau utile.

"On est chez nous et on se doit de prendre des points le plus rapidement possible." C’est avec cet état d’esprit que le Standard abordera la rencontre contre le Vitoria, comme l’a indiqué Renaud Emond lors de la conférence de presse ce mercredi. "On commence à la maison, c’est donc une bonne occasion pour bien lancer notre campagne européenne", ajoute le capitaine, bien conscient de l’augmentation du niveau par rapport au groupe de la saison dernière (FC Séville, Krasnodar, Akhisar). "L’année dernière, on a gagné tous les matchs chez nous. Ce sera peut-être plus compliqué cette fois (sourire) ."

Novice en Europa League au même stade de la compétition l’an dernier, le capitaine liégeois a désormais huit matchs européens dans les jambes, en comptant le tour préliminaire contre l’Ajax du dernier exercice. "Cela aide d’avoir de l’expérience dans cette compétition et d’avoir joué de grands matchs", reconnaît-il.

Une expérience qui sera bien utile face à une formation difficile à manœuvrer. "Le Vitoria sort du pot 4 mais c’est une très bonne équipe. Cela joue très bien au football et on la respecte énormément."

À l’image de Genk (à Salzbourg) et Bruges (contre Galatasaray), le Standard affronte l’équipe la moins impressionnante sur papier. Est-ce une pression supplémentaire ? "Je ne le vois pas de cette façon", tempère le capitaine. "Je pense plutôt que c’est un avantage. À nous de le tourner comme cela afin de bien entamer la compétition pour espérer finir aux deux premières places du groupe."

Ce qui passera par un bon résultat ce jeudi.