Renaud Emond se voulait optimiste après le point pris à Malines. Le coach Ricardo Sa Pinto était quant à lui satisfait de la mentalité affichée.

Longtemps, pendant la préparation, Renaud Emond a semblé glisser vers le quatrième ou cinquième rang de la hiérarchie des buteurs. Une vérité totalement balayée par Ricardo Sa Pinto, qui l’a fait monter au jeu à vingt minutes du terme, alors que Ryan Mmaee n’était même pas sur la feuille de match. "Moi, cela me fait plaisir de jouer, tout simplement. Je travaille, je me bats. Ici, ce labeur est récompensé. Je pense avoir disputé quelques bons matchs durant la préparation et l’entraîneur l’a remarqué", dit-il.

Une montée peut-être suffisante pour changer l’orientation d’un mercato estival qui semblait le destiner à un départ. "Il ne faut pas se baser sur une rencontre pour cela. Si, après trois ou quatre journées, on n’a pas encore reçu une minute de jeu, on peut se poser certaines questions. Aujourd’hui, j’ai reçu un peu plus de temps de jeu que les autres années, où je ne montais qu’à cinq minutes de la fin ou restais en tribune."

Renaud Emond donne surtout l’impression de vivre au jour le jour et de se concentrer uniquement sur son football. Sa montée au jeu aurait même pu rapporter gros au Standard. "À cinq minutes du terme, mon tir est dévié par le bras d’un défenseur. En plus, son bras n’était pas le long du corps. L’arbitre était bien positionné mais n’a rien signalé. J’ai du mal à le comprendre", pestait-il. "Nous avons pris un bon point mais au vu des vingt dernières minutes, on aurait pu revendiquer la victoire. Le coup franc de Paul-José Mpoku aurait mérité un meilleur sort…"

De quoi booster la confiance de tout le groupe. "Physiquement, nous avons prouvé être au rendez-vous. L’équipe est meilleure que la saison passée, on forme une vraie famille sur le terrain, tout le monde tire dans le même sens et les renforts connaissent bien l’ADN de ce club. On veut accrocher ces playoffs 1."

Sa Pinto : "J'ai vu l'esprit Standard"

Après avoir passé quasiment l’entièreté de la rencontre debout devant son petit banc (un supporter malinois lui a crié, en première période, de s’asseoir), Ricardo Sa Pinto présentait un bilan mitigé.

"Je suis déçu car on méritait les trois points. Avec un peu plus de réalisme, nous l’emportions", a-t-il précisé. Mais le coach portugais se disait tout de même satisfait de la prestation d’ensemble.

"En première période, on était un peu trop nerveux. Mais à la pause, j’ai demandé de faire attention aux espaces qu’on laissait en pressant. J’ai retrouvé mon équipe plus calme, posée et compacte. Il fallait de l’agressivité mais avec de l’intelligence, j’ai besoin d’une équipe qui bosse avec et sans ballon. C’est un système qu’ils connaissent mais avec une animation différente. Il y a des nouveaux joueurs, un nouveau coach. Dans l’ensemble, Je suis content du comportement et de la sérénité. J’ai vu l’esprit Standard et l’ambition."