L’heure du baptême du feu a sonné pour Ricardo Sa Pinto et ses joueurs.

Dix ans, deux mois et onze jours après avoir foulé un terrain de Pro League pour la dernière fois (défaite 2-0 à Mouscron), Ricardo Sa Pinto va retrouver notre compétition ce dimanche à Malines. Mais cette fois, pas question de franchir la ligne blanche pour Sa Pinto, le coach, qui prendra donc place sur le petit banc.

Le Portugais espère évidemment que cette première en tant que coach des Rouches sera couronnée de succès. Une chose est sûre, il a foi en ses troupes. "Mentalement, nous sommes à 100 %", déclare-t-il. "L’équipe est très motivée, confiante et positive tout comme moi." Depuis le début de la préparation, Ricardo Sa Pinto est très proche de ses hommes. "On est sur même longueur d’onde. Depuis que je suis arrivé, j’essaie d’imprégner mon style de jeu mais certaines choses demandent du temps. Au fil des matches, ça va s’améliorer, défensivement et offensivement. Mais on est prêt pour ce premier match."

Si Sa Pinto retrouvera la compétition belge, il découvrira Malines et son stade. "Lorsque j’étais joueur, je n’ai pas affronté ce club. Mais je suis conscient que le Standard a perdu lors de ses quatre dernières visites à Malines. Cela doit changer. Je sais également qu’il y a une grosse ambiance là-bas avec un public qui met une grosse pression sur l’arbitre. J’espère qu’il ne se laissera pas influencer. La majorité de mes joueurs connaissent ce genre de match, il n’y a pas de secret. Moi aussi je connais ce genre de situation."

Après une bonne préparation, ce premier match à Malines s’érige en tant que test grandeur nature pour Sa Pinto et ses troupes. "Tous les matches sont des tests. Durant la préparation on a abordé tous les matches avec sérieux, pour gagner. Mais c’est le premier match à enjeu et, comme toutes les équipes, on a besoin des trois points."

Les compos probables :

Malines : Coosemans, Vitas, Cocalic, De Witte, Filipovic, Rits, Claes, Rherras, Croizet, Matthys, Drazic

Standard: Ochoa, Goreux, Pocognoli, Scholz, Laifis, Bokadi, Agbo, Mpoku, Dossevi, Sa, Belfodil

Direct commenté à 14h30