José Riga connaît bien OHL : “Ce sera très compliqué”

BRUXELLES Le Standard est le premier club à reprendre la compétition après la mini-trêve. Les Rouches se déplacent à Oud-Heverlee Louvain, en match avancé de la 14e journée. Les promus n’ont pas vraiment de secrets pour José Riga : la saison passée avec Visé en D2, le coach a affronté deux fois OHL (partage 1-1 à Visé, défaite 3-1 à Louvain).

“Il reste encore quelques joueurs”, note José Riga. “La grosse différence se situe au niveau de l’attaque, vu qu’ils ont perdu Harbaoui, que je connaissais bien (NdlR : l’attaquant, aujourd’hui à Lokeren, a joué à Visé avant de transiter par OHL). Mais la direction louvaniste a trouvé un bon remplaçant (NdlR : Chuka, déjà auteur de six buts en championnat). Cette équipe dispose aussi de joueurs capables de faire la différence : Remacle est imprévisible et on connaît aussi la hargne de Ruytinx. Par ailleurs, je connais aussi Annys, que j’ai aussi eu à Mons, et Ronny Vangeneugden, avec qui j’ai fait la Licence Pro.”

Après les succès à Poltava et contre le Club Bruges, José Riga ne veut pas voir le moindre relâchement chez ses joueurs.

“Oud-Heverlee Louvain, c’est aussi important que les autres matches. On sait que ce ne sont pas que les matches contre les ténors qui sont déterminants dans une saison. Ce sont aussi ces matches-là qui comptent au final. OHL est une équipe de tempérament, qui a la volonté de ne rien lâcher, avec une grande rigueur tactique. Elle était déjà difficile à manœuvrer chez elle la saison passée et elle confirme cela au sein de l’élite (NdlR : 11 sur 18, avec des succès contre Anderlecht, Mons et le Beerschot et deux partages contre Genk et Westerlo). Et elle peut compter sur l’engouement de son public. Dans ce genre de match, le promu essaie toujours de se sublimer. Ce sera un déplacement très difficile.”

D’autant qu’à l’inverse , le Standard, lui, court toujours après son premier succès away en championnat… Les Liegeois tenteront de remédier à cela. La trêve leur a fait du bien, eux qui restaient sur une série de matches très rapprochés.

“Les joueurs ont pu souffler”, se réjouit José Riga. “Mais il reste des cas à part, style Seijas et Opare, qui n’ont rejoint le groupe que ce jeudi alors qu’on joue déjà ce vendredi. Si on avait pu éviter de jouer en match avancé, on l’aurait fait, mais on ne choisit pas. On sait aussi que les matches vont se succéder très rapidement jusqu’au mercato (NdlR : neuf matches en cinq semaines). Il faudra bien gérer ce programme chargé.”

© La Dernière Heure 2011