BEVEREN Arrivé dans la tribune principale sur le tard et de bonne humeur, l’entraîneur des Rouches s’est installé après avoir discuté quelques instants avec Jean-Marie Pfaff.

Très calme lors des premières minutes, le Portugais ne pouvait que grommeler quand Angban écopait d’un carton jaune pour avoir déposé sa semelle sur la jambe d’Agbo. Après une accolade avec son assistant sur le but d’ouverture de Marin, Sa Pinto s’est tout doucement mis à noter plusieurs consignes dans un cahier. Lors du but égalisateur, il se contentait d’ajouter de nouvelles notes. José Guilherme Kruss a lui transmis ces notes à Rui Mota au repos. En seconde période, Sa Pinto restait impuissant en voyant ses joueurs perdre le fil de la rencontre. De là-haut, il ne pouvait transmettre sa grinta habituelle.

Rui Mota s’est lui montré sobre devant son banc. Très souvent assis, le T1 liégeois du soir a tout de même reçu une réprimande du quatrième arbitre Jonathan Lardot à la 35e minute, lorsqu’il est sorti de sa zone pour adresser quelques mots à Pocognoli. Il ne s’est plus fait remarquer par la suite.