La sagesse du Standardman n'a d'équivalent que ses bons mots et ses tacles rageurs

LIÈGE Philosophe, Mohamed Sarr n'a pas sa langue en poche. Mais ses avis sont toujours sensés et humoristiques. Comme son accueil. "Vous voulez me voir ? Mais je ne joue même pas pour le moment !"

Vacances. Suspendu aussi à Westerlo, le défenseur central ne chôme pourtant pas. "Pour maux de dos, le coach m'avait accordé un break de trois jours. Je me donne désormais à fond aux séances afin d'être au mieux quand je serai sélectionnable. Comme je manque de fond, je cours. Lors des tests VMA (Vitesse Maximale Aérobie), je suis le plus pourri (sic). J'essaie donc de m'améliorer."

Défense. "Le quatuor de samedi, inédit, a rempli sa mission. Les trois points constituent l'élément essentiel. J'ai même oublié de charrier Gucci (Onyewu) pour son but !"

Mikulic. "On ne s'entraîne pas à onze. Des joueurs attendent leur chance. Mikulic a de l'expérience, il a plus de matches de D1 que moi, et sait apporter ce qu'on lui demande. Son défaut tient à sa timidité sur le terrain. Le contraire de moi qui parle trop. En fait, on n'entend que moi sur la pelouse !"

Gageure. "Au jeu de qui marquera le plus de buts entre Steven (Defour) et moi, on est à égalité ! Si je suis heureux que son but nous ait offert la victoire contre Dender, il ne compte pas pour notre pari ! Il doit marquer quand je suis là !"

Buteur . Longtemps charrié par Onyewu et consorts, Sarr avait enfin marqué lors du déplacement au CS Bruges (4-1) le 5 octobre dernier. "Ne neutralisez pas mon but car il n'a rien rapporté ! Peut-être serons-nous sacrés champions à la faveur d'un seul but..."

Sénégal. "Ne me parlez pas d'équipe nationale pour le moment ! Le prochain match officiel est prévu pour 2011 et je ne sais même pas si je serai encore joueur de football à ce moment-là !"

Soulier d'Or . "C'est une belle récompense à gagner, mais il faut aussi vite savoir tourner la page pour se reconcentrer. " Envie de gagner un jour ce trophée ? "Ces distinctions individuelles vont aux attaquants. Pourtant, des arrières tels que Maldini et Nesta mériteraient le Ballon d'Or !"



© La Dernière Heure 2009