Ce mardi, l’exclusion de l’Anversois Seck était au cœur des débats, lors d’une audience du Comité disciplinaire. Le défenseur du Great Old était convoqué, avec Lawrence Visser et Selim Amallah comme témoins.L’arbitre de la rencontre a expliqué les raisons de l’exclusion et a précisé ne pas avoir constaté de racisme.

Le joueur du Standard a précisé avoir indiqué à Seck de "fermer sa bouche" après que le défenseur anversois soit intervenu dans une discussion entre le médian rouche et l’assistant de Visser. "J’ai été très surpris de la réaction de Seck", n’a pas caché Amallah, également stupéfait des rumeurs d’insultes racistes survenues après la rencontre.

Interrogé à son tour, Abdoulaye Seck n’a pas souhaité répéter les propos prononcés par Amallah. "Je ne vais pas les répéter car j’ai du respect pour moi-même mais je ne parle pas de racisme", a indiqué le Sénégalais.

"Mais je n’accepte pas les insultes envers moi et ma famille. C’est ce qui a poussé ma réaction. Pour moi, c’était des propos graves. Mais je m’excuse de cette réaction. J’en suis désolé."

La Substitut du Procureur a demandé une semaine de suspension… avec un possible sursis. Le Comité disciplinaire rendra sa décision dans la soirée. Mais quoiqu’il arrive, on peut parler d’une tempête dans un verre d’eau.