L’attaquant pourrait être relancé dans le onze de base ce vendredi soir.

Confronté à l’indisponibilité d’Ishak Belfodil, opéré, hier, du nez, et la probable suspension d’Orlando Sa, dont l’appel sera jugé ce vendredi, José Jeunechamps est contraint de revoir son onze de base pour la réception de Malines.

Lors de la seule séance d’entraînement programmée ce mercredi, il a tenté de mettre en place une formation avec deux attaquants de pointe. Une disposition tactique qui a toujours recueilli ses faveurs mais qu’il n’a, jusqu’ici, pas eu l’occasion d’expérimenter. Un obstacle qu’il a donc franchi hier, avec une division offensive composée par Edmilson et Valeriy Luchkevych sur les flancs, et, en pointe, Orlando Sa, qui part avec le statut de titulaire tant qu’il n’est pas officiellement suspendu, et… Renaud Emond.

L’attaquant gaumais, relégué comme troisième attaquant depuis l’arrivée de Jonathan Bolingi, pourrait être titularisé d’emblée, ce qui ne lui est plus arrivé depuis trois mois et la réception de Courtrai. Il s’agirait d’une belle récompense pour quelqu’un dont la mentalité a tout le temps été louée mais qui souffre d’un terrible déficit de temps de jeu. Un manque qu’il n’est jamais parvenu à solutionner, même lorsqu’il a marqué lors d’un déplacement amical au Luxembourg ou mouillé le maillot durant chaque entraînement.

Il pourrait donc voir le bout du tunnel ce vendredi soir, même si José Jeunechamps a déjà démontré sa capacité à changer le onze de base qui semblait, pourtant, établi en milieu de semaine…