Mentalité. Le mot a été utilisé à toutes les sauces depuis le début de la saison. Ce n’est pas illogique : la mentalité est la base de la restructuration de Mbaye Leye. Et ces dernières semaines, on peut dire qu’elle a été présente, face à Anderlecht notamment.

La mentalité est aussi à l’origine des sélections de Mbaye Leye. "Si des joueurs comme Bastien ou Al-Dalhil sont titulaires dans mon équipe, c’est parce qu’ils prouvent chaque jour qu’ils le méritent" , explique le T1 rouche. "Un joueur comme Ngoy a également marqué des points lors de sa montée au jeu contre Anderlecht. Et depuis qu’il a eu un déclic, Amallah s’entraîne d’une manière qui lui permet d’être titulaire."

En plus d’un système tactique qui ne leur est pas forcément favorable, les ailiers que sont Donnum et Dragus doivent également leur présence sur le banc à ce qu’ils montrent à l’entraînement. "Ils ont les qualités pour jouer en faux ‘9’ dans le système actuel mais une place de titulaire se gagne au mérite", ne cache pas Leye. Une nouvelle preuve de l’importance de la mentalité dans ses choix.

Mais un match de foot ne se gagne pas uniquement avec la mentalité. "La prochaine étape, c’est la régularité, avoue le coach liégeois. On doit trouver le bon compromis entre bon état d’esprit et jeu." La clé pour que la saison du Standard soit définitivement lancée.