On le sait, le Standard attache une grande importance à la formation des jeunes

LIEGE C'est pour cette raison que Jean-François de Sart, directeur sportif du club, et Christophe Dessy, directeur de l'Académie, avaient convié la presse vendredi après-midi. But de cette séance, présenter Eric Deflandre, Lionel Vitrant, Marc Chauveheid, Pierre Frenay, Jean-François Lecomte et Patrick Van Kets, qui rejoignent la cellule. L'occasion pour Jean-François de Sart de rappeler: "Notre but est bien sûr d'encore améliorer les structures de l'Académie. Pour, ainsi, amener davantage de jeunes en équipe première."

Pour sa part, Christophe Dessy a évoqué les nombreux départs, qui ont donc appelé d'aussi nombreuses arrivées. Mais outre cet aspect, qu'il estime notamment "lié au changement de direction", Christophe Dessy a rappelé: "Ce que nous cherchons, c'est à fidéliser une structure de travail, guidée par une approche et une philosophie commune à chacun de ses membres. Je suis venu ici il y a sept ans à la demande de Michel Preud'homme, alors responsable sportif. Nous avons mis en place un programme pédagogique, qui répondait aux besoins. Je constate que le taux de réussite a été extraordinaire, puisque de très nombreux jeunes ont réussi leur percée professionnelle. Au Standard ou ailleurs. Maintenant, il faut poursuivre dans ce sens."

A titre d'exemple, Christophe Dessy a interrogé: "Dites moi depuis combien de temps un gardien de but, à part Moris, formé au Standard en est devenu le titulaire? C'est simple, si l'on considère que Gillet ne s'est pas imposé à Sclessin, il convient de remonter à Gilbert Bodart. Ce n'est pas normal.
J'attends, sans mettre la pression sur les épaules de Jean-François Lecomte que nous en présentions un endéans les quatre ans! Il est essentiel de se fixer des objectifs concrets."

Un soin particulier et une attention soutenue seront également apportés à la "post formation". Autrement dit le fameux "chaînon manquant" entre les équipes de jeunes et le noyau de première.

© La Dernière Heure 2012