Tchite n’était pas à l’Académie hier

LIÈGE “Pour des raisons privées” , dit-on au Standard. Mais cela ne devrait pas empêcher l’attaquant de jouer samedi puisqu’il semble déjà rétabli de sa blessure à la paroi abdominale !

Une bonne chose pour Dominique D’Onofrio, qui sera déjà privé de Van Damme, de Camara, de Kanu, de Boukhriss et de Labylle, arrivés durant le mercato hivernal, soit après la date initiale du match.

Le coach pourra-t-il aussi compter sur Defour et/ou Nong ? Une décision ne sera prise qu’en fin de semaine. Bolat, lui, sera trop court .




Berrier : “Je ne suis encore qu’à 80%”

Blessé le 14 mars 2009, un soir de Zulte Waregem - Standard, Franck Berrier est enfin de retour après être passé par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.

“Je suis enfin sorti du tunnel. J’ai joué 80 minutes et je me sentais parfaitement bien. Je dois encore progresser sur le plan physique et au niveau du positionnement, mais je suis satisfait. Je ne suis encore qu’à 80 %.”

Pour son retour, le Français n’avait certainement pas prévu un tel scénario.

“Je suis déçu car il y avait moyen de faire un résultat à Gand. Nous avons commis des petites erreurs qui font qu’on prend des buts à la c... !”

Désormais, le Standard doit s’imposer face à Malines.

“Il nous reste quatre matches, c’est autant de finales et cela commence samedi contre Malines. Nous avons toujours notre sort entre nos mains. Si Malines venait à faire un résultat négatif ce mercredi à Saint-Trond, ce serait évidemment un plus pour nous. Je vous le dis, on n’est pas mort !”

Le Français revient également sur des décisions arbitrales qui laissaient à désirer.

“Il y a une agression de Grondin sur Camara. Il y a un mois, Axel prenait une rouge et trois matches pour la même chose. Vient ensuite la faute de main de Coulibaly dans le rectangle. L’arbitre m’a-voue même avoir vu la main, mais il ne siffle pas. Cependant, nous n’avons pas été transcendants. Si nous sommes plus concentrés, on ne prend pas quatre buts. Gand a eu cinq occasions et a marqué quatre fois. C’est la première fois que je voyais ça.”

À la sortie des vestiaires, Mbaye Leye a un peu secoué le cocotier en déclarant qu’à force de dire que le Standard devait gagner, il allait se ridiculiser.

“C’est la première fois qu’un joueur dit cela face à la presse, mais il ne faut pas croire que nous n’en parlons pas entre nous. Ces coups de gueule se produisent aussi dans le vestiaire.”

Samedi, Berrier et les Rouches auront à cœur d’emballer rapidement le match. “C’est le but. Ainsi, on sera en confiance et les supporters seront derrière nous. On comprend parfaitement qu’ils soient malheureux, mais nous ne pouvons gagner tous les matches. Les chants contre le coach ? On les entend, mais on ne s’en occupe pas. C’est un détail.”



© La Dernière Heure 2011