Titulaire pour la troisième fois d’affilée en lieu et place et Kawashima, Thuram a gagné son premier match sous le maillot du Standard.

Yohann, on peut supposer que cette victoire vous fait du bien…  

"Que dire ? Nous sommes tous heureux de renouer avec la victoire après un mois d’octobre un peu plus compliqué. Novembre démarre bien mais nous ne nous enflammerons pas."  

C’est également la première fois que vous gardez vos filets inviolés.  

"Cela fait du bien de ne pas avoir encaissé. Je me sens de mieux en mieux mais tout le monde a contribué à la victoire."  

Considérez-vous que votre arrêt en fin de match a sauvé votre équipe ?  

"Pas du tout, la prestation est collective. Je suis content de cet arrêt car il est bien effectué. Je travaille au quotidien pour être décisif."  

Vous sentez-vous moins à l’aise dans les airs ?  

"Quand je sens que je peux être dessus, j’y vais. Je ne sais pas si je suis meilleur dans un domaine ou dans un autre. Je peux juste dire que j’ai encore beaucoup de travail pour m’améliorer à tous les niveaux. Je suis fort mentalement et c’est une de mes forces."  

Comment ressentez-vous la concurrence avec Kawashima ?  

"Je suis un compétiteur et j’essaye d’être présent lorsqu’on fait appel à moi; le reste est le domaine du coach."  

Vous allez aborder une semaine cruciale en Europa League

"Nous allons nous préparer de manière humble. Le match de jeudi est capital. Pour espérer faire quelque chose en Europa League , il faut jouer à son meilleur niveau. On me parle de la faculté de buteur de Soriano mais je n’ai peur de personne."