Voici les enjeux financiers et sportifs du match à Helsingborgs

Sur le plan financier, une qualification pour les groupes de l’Europa League ne fait pas le poids comparée à la lucrative Ligue des Champions. Si Genk peut s’attendre à un gain financier de minimum 10 millions, les trois autres clubs belges pourraient tabler sur minimum 1 million au terme des six premiers matches de C2 : 640.000 euros pour la qualification, 360.000 pour six matches.

Après, il faudrait ajouter 140.000 euros la victoire, 70.000 le nul, les droits télés mais aussi retirer les primes (dont celle de 375.000 euros pour la qualification).

Sur le plan sportif, une participation aux groupes de l’Europa League est aussi essentielle pour les clubs belges.

“Le premier objectif de la saison, c’est de se qualifier pour une phase de poules en Coupe d’Europe” , admet Jean-François de Sart, le directeur sportif du Standard. “C’est bien pour le prestige du club et cela permet aux joueurs d’acquérir de l’expérience. Si on n’y est pas, il faudra l’accepter. On compte bien confirmer le résultat du match aller, mais les Suédois sont également confiants. On ne refuse pas la Ligue des Champions quand on a l’opportunité de la jouer mais je pense que l’Europa League est davantage dans nos cordes. Là, on pourrait envisager de passer les groupes, ce qui est beaucoup plus compliqué en C1.”

En se qualifiant, le Standard aurait un argument supplémentaire à faire valoir auprès des renforts qu’il souhaite encore attirer.

“On a encore des pistes, on veut encore attirer des joueurs qui donneront un meilleur équilibre à l’effectif” , poursuit Jean-François de Sart qui souhaite attirer encore deux joueurs dont Tlou Segolela, l’ailier droit sud-africain de 23 ans actif à Orlando Pirates.

Le Standard espère aussi finaliser plusieurs départs, afin de dégraisser le noyau rouche , actuellement constitué de 38 joueurs.

“Parmi ces joueurs, il y a beaucoup de jeunes, qui sont entre le noyau A et les Espoirs, et de joueurs qui peuvent partir”, insiste le DS liégeois, qui songe cette fois à Daerden, à Dufour, à Bergonsi, à Blazic, à Boukhriss. “On a jusqu’au 31 août pour trouver une solution...”



© La Dernière Heure 2011