Vous avez été 3 600 à voter sur dh.be pour votre onze rouche de légende qui ferait des étincelles.

Claessen associé à Mbokani en pointe alimentés par le duo Conceicao-Tahamata, avouez que cela en jette ? Sur dh.be, vous avez été 3 600 à voter pour votre onze de légende du Standard. Coachée par Raymond Goethals (41 %), que vous avez plébiscité, cette équipe compte 1 909 matchs en rouche et 15 titres de champions.

Preud’homme (67 %) : l’actuel T1 a acquis ce statut de légende pour ses deux titres remportés en tant que joueur (82 et 83) mais aussi pour celui qu’il a ramené à Sclessin 25 ans plus tard.

Gerets (85 %) : c’est le recordman des apparitions avec 413 matchs joués (deux titres, une Coupe et une Supercoupe). "Le Standard a été mon premier amour de sportif. Un amour torride. Et un premier amour ne s’oublie jamais", précisera le Lion de Rekem, qui, aujourd’hui, est le fan numéro un du club.

Van Buyten (46 %) : alors qu’il n’est resté que deux ans (1999-2001) à Sclessin et qu’il n’a pas remporté le moindre trophée, Van Buyten a été plébiscité devant Onyewu.

André Cruz (41 %) : la classe brésilienne et une patte gauche hors du commun. André Cruz a notamment enchanté les supporters avec ses buts sur coup franc comme en 1999 face au Club de Bruges (3-0).

Dante (38 %) : d’un Brésilien à un autre, Dante, lui, a bien remporté deux titres (même s’il a quitté le club en janvier 2009). Sa carrière a décollé après son passage au Standard, devenant même internationale.

Conceição (60 %) : le Maestro, capitaine durant deux saisons, est un monument à Liège bien qu’il n’ait jamais remporté de titre collectif. Sa grinta et sa passion lui auront donné accès à ce statut de légende.

Witsel (73 %) : produit du club, Witsel a tout gagné à Sclessin : titre, Coupe, Supercoupe et Soulier d’or. Witsel est une icône du Standard, où il a récemment investi dans l’Immobilière du club. " Je rêve d’entraîner le Standard", a-t-il déclaré.

Fellaini (48 %) : champion en 2008, Big Mo a parachevé sa formation à Sclessin avant d’y exploser pour ensuite embrasser une carrière couronnée de succès. Comme Witsel, il a investi dans l’Immobilière.

Tahamata (53 %) : élégant, virevoltant et techniquement au-dessus de la moyenne, le Magicien de Sclessin n’a laissé personne indifférent. Il a remporté deux titres, une Coupe et deux Supercoupes.

Claessen (55 %) : sans doute le plus grand attaquant que le club ait jamais connu. Élu joueur du siècle du Matricule 16, il est le seul, à ce jour, à disposer d’une fresque géante à son effigie à Sclessin.

Mbokani (35 %) : moins spectaculaire que Roger La Honte, le Congolais a marqué l’histoire du club en inscrivant les deux buts du titre de 2008 et en contribuant largement à celui de l’année suivante.