Ils sont parfaitement heureux, malgré la dispute avec sa maman

La semaine foot en images


HOUTHALEN Steven et Irene sont heureux, dans leur joli appartement à Houthalen.

"On se connaît depuis mes 16 ans", dit Irene, qui a un an de plus que Steven. "On était à la même école. Pendant un cours de géographie, Steven venait de l'entraînement de Genk et ne savait se mettre qu'à côté de moi, puisqu'il n'y avait qu'une place de libre. C'est ainsi que tout a commencé."

Lors de leurs dernières vacances, Steven a demandé à Irene si elle voulait l'épouser.

"C'était à Rhodes, où mon papa à encore joué en D1 et où j'ai vécu étant bébé", sourit Irene. "On avait une suite et une petite plage privée. Il m'a demandé de se promener. Puis, il s'est mis à genoux. Formidable. On se marie en 2011, et on ira peut-être en voyage de noce à Dubai, à l'Hôtel Atlantis, qui est le plus beau au monde."

Et les enfants ? "On n'a pas encore de projets, il faut qu'on soit vraiment prêts. Mais j'en voudrais bien quatre. Si on a quatre filles, il veut adopter un fils pour qu'il ait un petit successeur."

Par contre, la famille de Steven est déchirée. "Il n'a plus de contact avec sa maman" , indique Irene. "Elle a dit trop de mensonges à son égard dans la presse et vis-à-vis de moi (NdlR : notamment qu'elle était enceinte pour que Steven ne puisse pas la quitter, et que la famille d'Irene n'était intéressée que par son argent). Je n'ai pas l'impression que Steven ressent la nécessité de se réconcilier avec elle. Son papa, lui, vient aux matches à domicile."



© La Dernière Heure 2009