Roland Duchâtelet l’a annoncé lorsqu’il a évoqué le départ de Rednic : plus que les saisons précédentes encore, le Standard misera sur ses jeunes cette année. 

Lors de la première semaine de reprise, mi-juin, ils étaient une dizaine dans le groupe de Guy Luzon. Ils ne sont plus que quatre, sans compter les Koç et Fiore, qui avait déjà participé au stage hivernal en Turquie : Hubert (gardien), de Sart (médian défensif ou défenseur central), Marquet (médian défensif) et Pirard (gardien, qui n’était pas présent à la reprise et qui a appris sa sélection pour le stage… via les médias). Présentation de la classe biberon des Rouches cru 2013-2014.

"Pour nous, c’est une année charnière, déterminante. C’est cette année qu’on doit se lancer dans le monde professionnel", dit le quatuor, qui sait que cela peut passer par un prêt.

"Cela reste dans un coin de la tête, mais on a tous envie de rester au Standard : on y côtoie les meilleurs joueurs, on travaille dans un centre de formation magnifique, etc.", précise François Marquet, qui a déjà fait ses débuts en équipe première contre Lokeren, lors du dernier match de la phase classique.

À ses côtés, Anil Koç sourit. Son avis sur ses quatre jeunes coéquipiers ? Le médian, déjà présenté lors du stage hivernal, répond avec des petits piques humoristiques.

"Lucas, arrête tes boulettes" : "Lucas, tu es un bon gardien. Tu es puissant. Mais il faut que tu arrêtes tes boulettes !"

"François, lâche ta balle" : "François, tu sais ce que je pense de toi. Très bon, très technique, mais lâche ta balle plus vite."

"Plus vite, Julien" : "Julien, t’es fort. Bonne passe, fort de la tête, mais faut que tu améliores ta vitesse."

"Et ton pied gauche, Guillaume ?" : "Guillaume, tu dois améliorer tes un contre un et ton pied gauche. Mais t’es fort dans le jeu aérien, t’es costaud…"

Réponse unanime : "Anil, arrête de te prendre pour Cristiano Ronaldo", répondent en chœur Marquet, de Sart, Hubert et Pirard.