Les comptes du Standard pour la saison 2017-2018 ont été publiés.

Ils révèlent une perte de 3,58 millions d’euros sur cet exercice fiscal. Grâce à des prélèvements d’impôts et à des réserves, la perte finale se limite à 1,4 million d’euros.

"La principale explication, c’est que nous n’avions pas d’Europa League et donc pas de primes", explique Alexandre Grosjean. "Une autre raison, c’est notre volonté d’avoir un noyau stable : nous avons vendu moins de joueurs. Et les joueurs de qualité que nous gardons ont un certain prix. Ce qu’on retient aussi, c’est que la valeur du noyau est à la hausse."

Tout comme le budget, qui est passé de 20,3 à 27,3 millions. "C’est lié à notre merchandising, qui n’est plus sous-traité. Nous avons aussi loué davantage de joueurs."

Lors de l’exercice précédent, le Standard avait fait des bénéfices à hauteur de 2,6 milions. Ceux-ci permettront en quelque sorte d’éponger la perte de la dernière saison.