Vainqueur se veut réaliste, mais Proto rappelle que le Standard est le seul club à avoir pris des points deux fois contre Anderlecht

LIEGE En queue de peloton, Lokeren (5e) et le Standard (6e) espèrent créer la surprise lors des playoffs 1 pour décrocher un ticket européen qui, pour l’instant, leur échappe.

Lokeren : 4e place ?

Taravel : “Cela va être difficile, mais c’est l’objectif du club, du coach. Il y a deux ans, on a vécu des playoffs 1 compliqués, mais on a plus d’expérience. Si on arrive à mieux gérer, pourquoi pas la 4e place ? Lokeren, un oiseau pour le chat ? Si c’est ce que les autres équipes pensent, tant mieux. Nous, on sait ce qu’on vaut : il y a deux ans, on a joué les PO1, la saison passée, on a gagné la Coupe et on est à nouveau dans les PO1... Ce n’est pas pour rien.”

Proto : “Nous, on a eu très difficile à Lokeren. Ils devaient mener au score avant nous…”

Vainqueur : “On ne sous-estime certainement pas Lokeren vu qu’on a fait 0 sur 6 contre cette équipe durant la phase classique... Lokeren est une équipe difficile à jouer. Elle défend bas et est forte en contre.”

Gorius : “Il n’y a pas de match facile en Belgique. Nous à Genk, on ne considère pas Lokeren comme le maillon faible des six équipes. Ils ont de la qualité, ils n’enchaînent pas les bonnes saisons par hasard.”

Standard : champion ?

Vainqueur : “En foot tout est possible mais je pense qu’on a pris trop de retard. Il ne faut pas se voiler la face: il faut oublier la première place. On vise la troisième marche du podium. Refaire les playoffs 1 de 2011 ? Il ne reste plus grand monde de cette époque. À part les kinés. Ce sont eux qui en parlent…” (rires)

Proto : “J’espère que le Standard ne refera pas les mêmes playoffs qu’en 2011. Mais en foot, tout est possible. Cette année-ci, le Standard est la seule équipe qui nous a pris des points sur les deux matches. Ils n’ont pas de pression parce qu’ils reviennent de loin. C’est sûr que par rapport à il y a deux ans, il manque des joueurs clés, comme un Defour par exemple, mais quand on voit leurs attaquants, ils n’ont rien à envier à leurs prédécesseurs.”



© La Dernière Heure 2013