Ses mots sont soigneusement choisis et pesés. Surpris des propos tenus à son sujet ces derniers temps, Daniel Van Buyten a tenu à s’expliquer en toute franchise.

Sa démarche ne suit qu’un but : "Clarifier la situation pour calmer les choses et non se justifier."

À plusieurs reprises durant les deux heures passées à ses côtés, l’ancien défenseur nous précisera : "Je veux apaiser les choses et amener de la sérénité parce que, simplement, le Standard en a besoin. Mon objectif est tout sauf personnel. Je veux que le Standard soit plus fort et qu’il aille de l’avant. Ma volonté profonde est de placer l’intérêt du Standard au-dessus de tout. Ces derniers temps, on parle plus des problèmes du Standard que du football. Je m’exprime peu, c’est un choix et cela fait partie de ma personnalité, non pas que je n’ai rien à dire mais mes messages doivent être clairs et orientés sur ma priorité : l’intérêt du Standard."

En découle un entretien fleuve où il n’a éludé aucun sujet (voir pages 2 et 3). À commencer par celui de son avenir.

Daniel, le trio que vous formez avec Bruno Venanzi et Olivier Renard fonctionne-t-il toujours ?

"Bien sûr. Même si je ne cautionnais pas certaines décisions récentes. Vous connaissez mon rôle au sein de la structure du Standard : je suis conseiller du président. M’investir dans cette tâche et ne pas sentir qu’on donne de l’importance à mes conseils font que je me pose parfois certaines questions. Ne suis-je pas au Standard pour apporter le fruit de mon expérience ?"

Marchez-vous encore dans la même direction tous les trois ? Pouvez-vous encore le faire ?

"Qu’attendez-vous de moi ? J’ai le respect de la hiérarchie. Je pourrai éventuellement vous répondre quand j’aurai eu une discussion avec Bruno. Aujourd’hui, le mode de fonctionnement de certains des derniers dossiers n’est pas en accord avec ce que j’ai conseillé et, à partir de là, en toute logique, je m’interroge. Pour répondre à votre question, je ne suis concentré que sur l’actualité sportive du Standard. Savoir si je vais prolonger ou pas ne va pas faire gagner le Standard."

Vous allez en discuter avec Bruno Venanzi ?

"Oui, bien entendu. Je n’ai aucun souci avec Bruno. Il n’y a pas eu de clash que je sache et il n’y en aura pas. Bruno n’est pas disponible pour l’instant, on va se voir dès son retour pour avoir une discussion axée sur le projet Standard et en particulier sur la ligne directrice à suivre pour réaliser nos objectifs. Mais il est tout aussi évident que je ne suis pas au Standard pour faire de la figuration et que si ma fonction est de donner des conseils, je voudrais qu’on les respecte. Si je ne suis plus écouté, pourquoi continuer ?"

DÉCOUVREZ LA SUITE DES VÉRITÉS DE DANIEL VAN BUYTEN ICI