À la mi-temps, le président et le directeur sportif ont mis les choses au clair.

Taclé par ses supporters avant la rencontre, Bruno Venanzi, accompagné par Olivier Renard, est descendu dans le vestiaire à la mi-temps du match. Les deux hommes forts du club n’ont que très peu apprécié la prestation des joueurs durant les 45 premières minutes.

"Ils sont venus pour nous encourager et nous remonter le moral. Ils nous ont beaucoup parlé en disant que rien n’était terminé", précisait Ibrahima Cissé.

De son côté, Aleksandar Jankovic minimisait l’impact de venue de son président et de son directeur sportif dans le vestiaire.

"Ils sont passés par le vestiaire des joueurs pour se rendre dans celui des coaches sans s’adresser aux joueurs."

Interrogé sur le sujet, Jonathan Legear livrait une explication un peu différente.

"C’est normal que le président vienne", lance-t-il. "Tout le monde est déçu que ce soit le président, les joueurs ou encore les supporters. Lorsqu’une goutte d’eau fait déborder le vase, c’est normal de s’énerver", poursuivait-il avant de conclure : "le président ne s’est pas spécialement énervé mais c’est son club et si les résultats ne suivent pas, c’est normal qu’il tape du poing sur la table."