Bruno Venanzi répond à Lucien D’Onofrio : "Passer pour un idiot aux yeux d’un imbécile est une volupté de fin gourmet…"

La semaine dernière, Lucien D’Onofrio n’y est pas allé de main morte envers Bruno Venanzi qu’il a qualifié d’anesthésiste. Une semaine plus tard, Bruno Venanzi livre sa réponse, tout en philosophie : "Ce que cela m’a inspiré ? Une citation de Georges Courteline qui disait que passer pour un idiot aux yeux d’un imbécile est une volupté de fin gourmet. Tout est dit !"

Aujourd’hui encore, le président du Standard ne voit pas l’utilité des déclarations du dirigeant anversois. "Sur le fond, tout nous oppose et je n’ai pas bien compris sa sortie. Quant au fameux ami dont il fait référence, je ne sais pas de qui il veut parler et surtout, pourquoi n’en a-t-il pas parlé plus tôt. Si cela lui fait du bien de dire ça…"

Lucien D’Onofrio faisait également état du manque d’ambiance dont Sclessin souffrirait. "Je pense qu’il dit ça car il n’y a plus mis les pieds depuis longtemps…"

Enfin, le directeur sportif de l’Antwerp avançait que Michel Preud’homme était actionnaire du Standard, une aberration. "Ce n’est effectivement pas vrai. Je lis beaucoup de choses dans la presse. Quand ces choses sont fausses et que le journaliste ne fait pas son travail critique, je trouve cela dommage et triste."