Pour Axel Witsel, le Standard va répondre présent contre Séville. Suivez la rencontre en direct sur DH.be dès 20h45


Defour : "Plus dur que Liverpool mais plus facile que le GB"

Romaric titulaire, De Mul pas

SCLESSIN Malgré la baisse de régime en championnat, le Standard aborde la Coupe Uefa en confiance.

"On a déjà montré de quoi on est capable contre Liverpool et Everton. On va le refaire contre Séville" , justifie Axel Witsel. "On sait qu'on peut rivaliser mais il faudra être concentré, former un bloc et être plus efficace qu'en championnat. Je ne sais pas pourquoi on n'atteint pas notre niveau européen sur la scène belge. Cela se joue dans la tête, sans doute. Jouer l'Uefa, cela amène une autre motivation. Mais ce n'est pas cela le problème car on veut chaque semaine assumer notre statut en championnat."

Ce ne fut pas le cas contre Charleroi. Et la défaite, à Sclessin qui plus est, n'a pas constitué une préparation idéale au rendez-vous de ce soir." Le moral est bon, malgré cette défaite. On ne l'a pas oubliée mais on est concentré sur le match très important de ce soir. P our prendre les trois points, ou un au minimum, il faudra être plus réaliste que contre Charleroi. On a vu dans ce match qu'on n'avait pas perdu nos qualités. La différence, c'est que nos occasions rentraient comme dans du beurre en début de saison et qu'on éprouve plus de difficultés maintenant. On a une belle occasion de se reprendre..."

Il faudra notamment que Mbokani retrouve son sens du but.

"On en a parlé avec lui dans le vestiaire" , assure Axel Witsel au sujet de son coéquipier, gêné à la cheville. "Il nous a dit qu'il répondrait présent contre Séville. Mais ce ne sont pas que les attaquants qui sont visés : les médians aussi ratent des occasions..."

En possession et en perte de balle, tous les joueurs devront élever leur niveau pour ne pas être mangés par les Espagnols. "Il est sans doute plus facile de s'adapter à un rythme plus élevé que d'imposer son propre rythme. On est prêt. On a travaillé toute la saison passée pour jouer ces matches, alors maintenant on veut en profiter et aller le plus loin possible."

Il y a quatre ans, les espoirs européens du Standard s'étaient envolés lors du dernier match des poules, avec un cinglant 1-7 contre les Espagnols de l'Athletic Bilbao.

"L'équipe actuelle est plus forte, elle forme un vrai groupe. On est aussi plus fort que lors de notre élimination contre Vigo" , souligne le médian qui avait joué sa deuxième rencontre en équipe pro lors du match retour contre le Celta. "J'étais monté à quelques minutes du terme alors que c'était déjà 3-0. Un mauvais souvenir. Je me souviens que cela jouait au foot. Pareil il y a trois semaines contre l'Espagne avec les Diables : s'ils ont joué un long ballon sur le match, c'est beaucoup. Ils combinent sans s'énerver jusqu'à ce qu'ils trouvent la solution. À nous de ne pas leur en donner."



© La Dernière Heure 2008