"Mon désir est que tout le monde reste… pour aller loin en Coupe d’Europe”, souhaite Milan Jovanovic


LIEGE Entre Genk et Gent, une lettre de différence. Et près de douze mois qui séparent la première de la dernière victoire des Rouches lors d’une année civile inoubliable. Tant pour les jou-eurs, les instances dirigeantes et, surtout, les supporters.

Lors du premier semestre, les Liégeois ont mis fin à un quart de siècle de disette en championnat domestique.

L’envol du messie , Michel Preud’homme, l’homme du renouveau, allait-il stopper l’élan de capitaine Defour et de ses partenaires ? Non. En plus de jouer la stabilité de l’effectif, les dirigeants de Sclessin ont déniché l’homme idéal au moment indiqué. Avec Laszlo Bölöni, c’est l’autorité et l’exigence que nécessitait le groupe afin de franchir un palier supplémentaire à l’échelon continental.

“En plus du titre, il y a eu tous ces matches européens qui nous permettent de grandir”, indiquait Dante Bonfim, auteur d’un superbe coup franc contre Gand.

Revenus au sommet de la hiérarchie belge, les Rouches se sont fait, en l’espace d’un trimestre, un nom aux yeux de tous les observateurs internationaux. Pourtant le plus proche de la sortie, Milan Jovanovic n’hésite pas à se projeter vers Braga, le PSG... ou plus en avant encore. “Mon désir actuel le plus cher tient à ce que tout le monde demeure au club afin d’espérer aller le plus loin possible en Coupe de l’Uefa.”

Mais si ces aventures peuvent rapporter gros, financièrement parlant, il ne faudrait pas que ces extras aient trop de conséquences négatives sur le championnat domestique.

Un second titre , les Liégeois le désirent ardemment. Wilfried Dalmat, arrivé en été, plus encore. “On a laissé filer trop d’unités contre des équipes dites petites. Il faudra rectifier cela lors du second tour. Néanmoins, on figure encore en bon ordre afin de lutter pour les lauriers.”

Axel Witsel, qui abonde dans le sens de son coéquipier, précise. “C’est à domicile, contre Charleroi et Zulte, que l’on abandonne trop d’unités. Cela ne peut arriver.”

Soulier d’Or à Defour, titre en mai contre Anderlecht, Supercoupe en août, le seul bémol tient à la Coupe nationale et aux éliminations gantoise et courtraisienne. Mieux en 2009 ?

Emmanuel Thyssen

© La Dernière Heure 2008