Zvonko Varga forme les jeunes du Partizan Belgrade

Standard

D. D.M.

Publié le

Le club vit de la vente de ses joyaux

BELGRADE Milan Jovanovic nous l'avait dit avant notre voyage en Serbie : "Le Partizan dispose d'un centre de formation digne de l'Académie Robert Louis-Dreyfus."

Durant notre séjour à Belgrade, nous avons donc visité les installations en question.

Et nous sommes tombés nez à nez avec Zvonko Varga, l'ancien joueur-vcedette du FC Liège.

"Je m'occupe des jeunes du Partizan" , explique Zvonko Varga. "J'entraîne le noyau Espoirs. Il y a beaucoup de talent, mais mes joueurs doivent travailler pour percer au plus haut niveau."

Le Serbe occupe un rôle très important au sein du club de la capitale. Le Partizan mise beaucoup sur ses jeunes pour établir son budget. Le fonctionnement est simple : il forme des jeunes, en profite en les faisant jouer en équipe première puis les revend. Un peu comme la nouvelle politique du... Standard en somme.

"On a pu financer le centre de formation grâce à l'argent rapporté par le transfert de Kezman il y a 12 ans. Chaque année, la vente de nos jeunes nous permet de faire vivre le club."

Auparavant, le club avait réussi à tirer une belle indemnité de transfert en vendant Ciric au FC Barcelone, Tomic à la Roma (il est actuellement directeur technique du Partizan) ou Milosevic.

"Je crois que cela va redémarrer avec la génération actuelle. Il y a un jeune de 17 ans, qui était cadet il y a six mois et qui pourrait jouer demain. Manchester United est dessus... Cela devrait encore rapporter quelque 10 millions d'euros. Mais on risque aussi de perdre nos internationaux, Tosic et Obradovic. Cet argent est bien réinvesti et nous permet de faire vivre le club. Le budget du Partizan se situe entre 8 et 10 millions d'euros. Pareil pour l'Étoile Rouge de Belgrade (NdlR : entraîné par un certain Cedomir Janevski bien connu en Belgique).



© La Dernière Heure 2008

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info