Il a fallu attendre plus de trois mois, mais la signature est enfin là : de la main de leurs CEO Pierre François et Guillaume Collard, la Pro League et Eleven Sports ont paraphé le contrat de diffusion du foot belge pour les cinq prochaines saisons.

Si les discussions ont duré si longtemps, c’est parce qu’il a fallu surmonter plusieurs obstacles. Comme la réticence de l’Antwerp, dans un premier temps. Ou, plus récemment, celle de Wouter Vandenhaute. Le nouveau président d’Anderlecht a voulu convaincre d’autres clubs de changer d’avis. En vain.

Le contrat a été finalisé pour 103 millions par an, un montant que la Pro League n’a pas voulu revoir à la baisse malgré l’incertitude autour du nombre de clubs en D1A pour la saison à venir. Jouer à 16 reste le plan A, mais les différents recours laissent planer le doute. Dans le futur, seul un cas de force majeure pourrait engendrer une modification de ce montant. Comme l’arrivée d’une BeneLeague ou.…d’une nouvelle pandémie.

Cette signature intervient à seulement six semaines de la reprise de Pro League, fixée le 7 août. Eleven, qui avait déjà préparé le terrain, va prochainement annoncer une série de renforts. Comme La DH Les Sports + l’avait révélé, Philippe Albert, Alex Teklak et Benjamin Deceuninck feront partie des nouveaux visages de la chaîne, alors que les contacts sont avancés avec Marc Delire. Le dimanche sera plus que jamais le jour du foot belge : quatre matchs devraient être programmés dès 14 h ou 14 h 30, avec seulement un quart d’heure de pause entre chaque rencontre.

Il reste désormais à Eleven à trouver un accord avec Proximus, VOO, Orange et Telenet, pour diffuser leurs chaînes. Les discussions ont été difficiles jusqu’à maintenant parce que les Telco avaient la dent dure après avoir perdu les droits. Mais un accord semble en vue, ce qui est indispensable pour que la Pro League soit accessible dans un nombre important de foyers en Belgique.