Peter Luts n'a que très peu goûté la prétendue réaction du propriétaire de Saint-Trond, en marge du match Saint-Trond - Standard de Liège de ce mardi.

En effet, le DJ limbourgeois devait s'acquitter d'un set d'une heure après le coup de sifflet final, afin d'assurer l'ambiance dans les travées du Stayen en ces fêtes de fin d'année. Malheureusement pour lui, Roland Duchâtelet serait venu lui signifier qu'il pouvait rentrer chez lui quelques minutes à peine après avoir débuté son mix. Une offense à laquelle a réagi Peter Luts via son compte Facebook.



Dans cette déclaration, le DJ explique que l'homme fort du STVV serait venu lui dire que sa musique ne convenait visiblement pas aux spectateurs puisque "les gens ne dansaient pas". Peter Luts se défend en dévoilant qu'il n'avait passé qu'un seul morceau et que cela n'était pas suffisant pour chauffer un public. "Je m'excuse auprès des personnes qui étaient également venues pour me voir mixer et qui n'ont pas eu cette chance. Monsieur Duchâtelet, vous avez peut-être beaucoup d'argent mais vous n'avez jamais entendu parler de tact et de politesse", a conclu le DJ limbourgeois visiblement très remonté.

Le club a tenu à apporter des précisions en réaction à cet incident, dans les colonnes de Het Belang Van Limburg. "Peter Luts n'était pas un choix judicieux pour le Stayen. L'ambiance n'était pas adaptée, c'est pourquoi Peter Onkelinx, et non pas Roland Duchâtelet, lui a signifié d'arrêter après cinq morceaux." Les versions diffèrent déjà.