Dans un calendrier infernal, les marathoniens de l’Union vont devoir enchaîner : “On sera prêt”

L’endurance du leader, qui s’appuie sur un noyau restreint, va être mise à l’épreuve avec trois gros matchs en huit jours.

Stéphane Lecaillon
Dans un calendrier infernal, les marathoniens de l’Union vont devoir enchaîner : “On sera prêt”
©BELGA
En s’imposant au bout du bout du temps additionnel dimanche face...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité