Mazzù: "Sur le banc, j’ai repensé au scénario du match aller"

Felice Mazzù est satisfait de la progression de son équipe, dont il salue la maturité.

Stéphane Lecaillon et F.G.
Mazzù: "Sur le banc, j’ai repensé au scénario du match aller"
©BELGA

Il n'a pas joué les gourmands, mais Felice Mazzù ne l'a pas nié : "Il y avait la place pour remporter ce match. Je sors de cette rencontre avec un sentiment mitigé. On s'est créé beaucoup d'occasions et l'homme du match est clairement Simon Mignolet. Donc je suis très fier de mon équipe. Faire 0-0 chez le double champion en titre, oser comme on l'a fait en première période…"

Son Union avance, progresse, et c'est probablement la plus grande satisfaction de l'entraîneur. "Quand on ne sait pas gagner, on doit savoir ne pas perdre." Ce qui n'avait pas été le cas du match aller, lorsque Bruges s'était imposé sur le fil, sans que ce soit forcément méritoire. "Sur le banc, on a repensé au scénario de ce match aller", reconnaît le T1. "Mais cette fois, on a gardé le zéro derrière, on n'a quasiment rien laissé à Bruges, si ce n'est un tir et le dernier coup franc. Donc oui, on peut dire qu'on grandit, qu'on prend de la maturité."

Le coup parfait aurait été réalisé si Vanzeir avait converti une de ses deux belles opportunités. Mais ne comptez pas sur Mazzù pour reprocher quoi que ce soit à son buteur. "Il y a eu beaucoup de débauche d'énergie. Ce soir, ils sont fatigués parce qu'ils ont effectué beaucoup de courses, de sacrifices. Notamment mes attaquants. Ils ont peut-être raté des occasions, mais on ne peut pas leur en vouloir, il y a un travail énorme."

Reste à récupérer pour un autre rendez-vous et, peut-être, un autre grand moment de la saison des promus. Tout Bruxelles attend l'affiche de dimanche. "Oui, je regrette juste le fait que nous soyons les derniers à jouer lors de cette 24e journée et les premiers à reprendre dimanche." Face à un Anderlecht qui devra se racheter de la contre-performance de mercredi : "Est-ce une bonne ou une mauvaise chose ? Cela n'influencera pas notre préparation. Anderlecht est une équipe de qualité qui sortait d'une grosse série."

Et l'Union, elle, est engagée dans une autre : 19 unités sur 21 ! Tant qu'à parler points, elle a deux matchs pour faire mieux qu'à l'aller contre Anderlecht et l'Antwerp. "Oui, il ne nous manque qu'un point pour faire mieux que ce quatre sur douze… disons qu'on va essayer de faire beaucoup beaucoup mieux, surtout à la maison devant notre public pour le derby", conclut le T1 du leader dans un grand sourire.

"Nous n'avons pas beaucoup été inquiétés"

Ce mercredi soir, l'Union a réussi à tenir le coup face au champion en titre en ne concédant que très peu d'occasions. "Nous n'avons pas beaucoup été inquiétés défensivement parce que nous avons réussi à garder une bonne organisation, analyse Siebe Van der Heyden. Il y a eu un gros travail de toute l'équipe. C'est vrai qu'il y a une petite frustration de ne prendre qu'un point car nous aurions pu accrocher la victoire. Mais ce n'est quand même pas si mal, cela nous permet de garder neuf unités d'avance sur Bruges."

Les Unionistes ont fini le match sur les rotules et devront enchaîner avec le derby dès ce dimanche. "Tout le monde savait qu'il fallait être agressif et qu'il fallait se faire respecter mais ce n'est pas que contre Bruges. Si nous ne nous donnons pas à fond, nous ne gagnerons pas de match. Nous nous sommes battus tous ensemble et c'est à nous de bien récupére en vue de dimanche."

Tous les scores de la Jupiler Pro League en live

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be