Felice Mazzù avant Standard-Union : "Les Champions Playoffs ? Sans pression mais avec ambition"

Les Unionistes veulent conforter leur première place d'ici la fin de la phase classique.

François Garitte
Felice Mazzù avant Standard-Union : "Les Champions Playoffs ? Sans pression mais avec ambition"
©BELGA

C'est en confiance que l'Union s'apprête à attaquer la fin de la phase classique. Avec cinq unités d'avance sur le Club Bruges à deux journées de la fin, les hommes de Felice Mazzù peuvent officiellement s'offrir la première place du championnat ce dimanche en cas de match nul ou de victoire au Standard, actuel treizième de Pro League. "Je ne suis pas certain que le Standard n'a plus rien à jouer, avance Felice Mazzù. D'après ce que j'ai entendu, le stade sera comble et ils auront à coeur de performer pour leur dernier match à domicile de la saison. La saison du Standard ? Il y a des années où la connexion ne se fait pas comme on le voudrait. Je pense que le Standard est désormais dans une situation plus tranquille mentalement par rapport au résultat final de la saison et à la reprise du club. Cela reste un grand nom du football belge et il faudra aller là-bas avec du respect."

Après le déplacement au Standard et la réception du Beerschot, les Unionistes attaqueront les Champions Playoffs...avec l'envie évidente d'aller au bout. "Nous avons envie de d'abord valider cette première place en phase classique, ce serait extraordinaire pour le groupe. Ensuite, ce serait mentir de dire que nous n'avons pas d'ambitions. Si on ne se donne pas l'ambition de gagner les Champions Playoffs, cela ne sert à rien d'être des compétiteurs. Ce n'est pas une fin en soi ou une obligation comme cela pourrait être le cas pour d'autres clubs. mais nous jouerons le coup à fond pour atteindre ce nouvel objectif. Sans pression mais avec ambition."

Felice Mazzù est aussi revenu sur la trêve internationale qui a souri à plusieurs de ses joueurs : Teuma, Mitoma et Kozlowski ont été décisifs, Van der Heyden a été titularisé et Nielsen a été appelé pour la première fois de sa carrière. "Je les ai tous félicités, qu'ils aient eu du temps de jeu ou pas. Quand nous avons démarré notre projet il y a deux ans, il n'y avait qu'Anthony (NdlR : Moris) en sélection nationale. Aujourd'hui, nous avons huit joueurs sélectionnés. C'est une fierté pour le groupe, pour le club et pour les supporters. S'il n'y a pas d'excès de confiance ou de manque d'humilité, cela peut nous apporter un plus au niveau mental."

Tous les scores de la Jupiler Pro League en live

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be