L'Union Saint Gilloise réagit au départ de Felice Mazzù : "L’Union est stupéfaite des agissements de son coach et du RSC Anderlecht"

Le club de Saint-Gilles a communiqué ce mardi, quelques minutes après l'annonce officielle du départ de Felice Mazzù pour Anderlecht.

A.M

"Felice Mazzù nous a fait savoir qu’il cassait son contrat suivant la loi du 3 juillet 1978. Notre entraîneur nous avait averti qu’il était en pourparlers avec le RSC Anderlecht. Les clubs ne sont néanmoins pas parvenus à un accord. Notre coach nous a donc communiqué en ce jour sa décision de mettre fin à la collaboration", indique tout d'abord le dauphin de la Pro League.

Le club se dit très déçu des agissements de son voisin bruxellois... et de Felice Mazzù. Des suites juridiques seront d'ailleurs entreprises par les pensionnaires du Stade Joseph Marien."L’Union est stupéfaite des agissements de son coach et du RSC Anderlecht et analysera quelles suites juridiques donner à cette affaire."

L'Union Saint-Gilloise a, à la fin de son communiqué, tenu à remercier très brièvement l'ancien entraîneur de Charleroi et de Genk. "Toute la famille Unioniste remercie Felice Mazzù pour son travail lors des deux saisons précédentes avec notamment la promotion et la fantastique deuxième place."

Anderlecht et Mazzù se disent surpris du communiqué de l'Union

Quelques minutes après ce communiqué, Anderlecht a répondu aux dirigeants de l'Union en expliquant ne pas comprendre pourquoi les Unionistes avaient réagi de la sorte. "Le RSCA et Felice Mazzu sont surpris et déçus par la communication de l'Union. La RSC Anderlecht a eu des discussions constructives avec l’Union Saint-Gilloise au cours des derniers jours au sujet d'un montant de rachat plus qu'équitable, mais n'a pas été en mesure de trouver un accord pour le moment."

Les Anderlechtois se disent toujours ouvert au dialogue cependant. "Dans l'attente d'un tel accord, Felice Mazzu a donné son préavis comme tout employé normal, ni plus ni moins. Ceci n'a absolument rien à voir avec le fait qu'un joueur utilise la loi de 1978 pour quitter son club sans indemnité de transfert. Le RSC Anderlecht et Felice Mazzù regrettent que l'Union Saint-Gilloise porte cette négociation sur la place publique, mais ils restent disposés à trouver un commun accord."


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be