Les Rangers ont soif de revanche face à l'Union: "À Ibrox stadium, tout est possible"

Avis de tempête: les Rangers promettent une chaude réception aux Unionistes. Ils comptent bien effacer la défaite de l'aller chez eux ce mardi soir et poursuivre l'aventure en Ligue des champions.

Giovanni Van BRonckhorst Rangers Union
©Photonews

Que les Unionistes soient prévenus: les Rangers les attendent avec un gros sentiment de revanche entre les dents. Après la défaite 2-0 du match aller que le vice-champion d'Ecosse n'avait pas vue venir, Giovanni Van Bronckhorst et ses joueurs savent qu'ils peuvent complètement inverser la tendance ce mardi soir, dans un troisième tour préliminaire retour qu'ils rêvent de transformer en une "remontada".

Il faut dire que cette équipe a l'expérience de ces situations. Si elle a atteint la finale de la Ligue Europa 2022, c'est aussi parce qu'elle a su renverser les choses à Ibrox. En quart de finale, d'abord, en s'imposant 3-1 aux prolongations après avoir perdu 1-0 à Braga. Puis en demie, ensuite. Après un nouveau revers 1-0 à Leipzig, l'équipe de l'ancien médian du Barça battait les Allemands 3-1 à Ibrox au retour. À chaque fois dans une enceinte pleine et dans une grosse ambiance.

"Oui, le rôle de nos supporters ce mardi sera important", souligne Giovanni Van Bronchorst. "Il l'est toujours quand on évolue à la maison; l'atmosphère est fantastique et je suis sûr que ce sera la même chose contre l'Union." Le médian anglais John Lundstram ne dit pas le contraire: "On doit utiliser l'ambiance d'Ibrox pour sortir un gros match et si l'adversaire a dû mal à s'y faire, tant mieux. J'ai hâte que ce match retour arrive pour renverser la situation et remettre les choses au point", assure-t-il, sur un ton déterminé.

Gros début de match en perspective

L'Union pourrait bien subir une grosse tempête en début de match et elle devra gérer cette pression initiale, laisser passer l'orage et faire mal à son tour, d'autant que des espaces pourraient s'ouvrir pour les avants belges. "On voudra réaliser un gros début de match", poursuit Van Bronckhorst. "Mais il faudra rester équilibré, organisé car l'Union est très bonne au niveau des transitions. Quoi qu'il en soit, il faudra montrer un autre visage que celui de l'aller, où l'on n'avait pas atteint notre niveau habituel. Sinon, on n'aura pas la chance d'être au tour suivant."

Car la pression est grande, à Glasgow, pour retrouver les poules de Ligue des champions qui fuient les Ecossais depuis 2010. "Oui, cela fait quelques saisons qu'on veut rejoindre ces poules", répond Lundstram. "Fans, joueurs: tout le club souhaite cela. Il y aura des regrets si on était éliminé ce mardi, mais je ne veux pas penser à cela maintenant."

Avec Morelos... et Kent?

Contrairement à l'aller, les Rangers pourront compter sur leur attaquant vedette, le Colombien Morelos, de retour d'une longue blessure et qui a directement marqué en championnat, samedi. L'ailier anglais Ryan Kent devrait être repris dans la sélection lui aussi et constitue une arme offensive de supplémentaire de choix pour Van Bronckhorst. Autant dire que côté écossais, le scénario rêvé est déjà écrit. À l'Union à répondre présent et continuer à surprendre ses adversaires.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be