"Peut-être un peu de stress", "Je me sens coupable": les joueurs de l'Union conscients de leurs erreurs contre les Rangers

Les Bruxellois ont perdu 3-0 face aux Rangers. Et plusieurs joueurs ont réalisé des bourdes qui ont coûté la qualification.

Lecaillon Stéphane
"Peut-être un peu de stress", "Je me sens coupable": les joueurs de l'Union conscients de leurs erreurs contre les Rangers
©BELGA

Sevré de ballons durant presque tout le match, Dante Vanzeir ne cachait pas sa déception. "C'értait un match compliqué où on a été obligé de défendre, mais on avait tenu le zéro jusqu'à la quarantième minute. Dommage que le penalty tombe à ce moment, c'est un peu la malchance. Si on était parvenu à ne pas encaisser avant la mi-temps, on aurait eu affaire à un autre match, je pense. Après, les supporters écossais ont mis le feu, surtout à 2-0."

L'attaquant a quitté Glasgow avec un regret : le manque de justesse de son équipe lors des rares moments de possession. "Collectivement, on était peut-être un peu bas. Il ne fallait pas vouloir jouer trop haut, mais quand on avait le ballon, si on avait été plus calme, on aurait pu leur faire mal. Peut-être y a-t-il eu du stress dans un stade impressionnant. Oui, c'est dommage, mais l'Europa League, c'est une belle aventure aussi. On va retenir le positif de ces deux rencontres et apprendre des petites erreurs qu'on a commises." Car l'Union aura des choses à faire valoir en C2.

"Oui, je me sens coupable"

C'est l'un des grands tournants de la rencontre : la faute de main de Siebe Van der Heyden qui a provoqué le penalty amenant l'ouverture du score a coupé les ailes des Unionistes juste avant la pause. "Le ballon arrive en deuxième zone, explique le défenseur central de 24 ans. J'ai essayé d'éloigner le ballon et il a malheureusement atterri sur mon bras qui était derrière moi. Oui, je me sens coupable mais c'est à moi désormais d'être assez professionnel que pour savoir ce qui n'a pas été pour ne plus refaire les mêmes erreurs dans le futur. Ce sont des petites fautes individuelles qui nous ont fait mal. Il faudra apprendre de cette rencontre, cela va nous donner de l'expérience supplémentaire."

Rangers "La bataille du milieu était crucial"

Giovanni Van Bronckhorst était un coach heureux à l'issue de la qualification des Rangers. "La pression était sur nos épaules après le match aller, explique l'entraîneur de l'équipe écossaise. Nous savions que nous étions capables de renverser le score. Je suis très fier de la passion avec laquelle mes joueurs se sont lancés dans cette partie. Nous savions que la bataille du milieu du terrain allait être cruciale et nous l'avons gagné."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be