Victor Boniface: "Anderlecht s'intéressait à moi l'été passé et j'aurais dû signer à Bruges il y a deux ans"

L'attaquant nigérian de l'Union raconte comment il aurait pu aboutir dans un autre club belge que celui de Saint-Gilles.

Stéphane Lecaillon
Auteur du 3-2 contre Malmö, Victor Boniface en est déjà à trois buts et deux passes décisives cette saison pour l'Union.
Auteur du 3-2 contre Malmö, Victor Boniface en est déjà à trois buts et deux passes décisives cette saison pour l'Union. ©BELGA

Meilleur renfort offensif de ce début de saison saint-gillois, avec trois buts, tous très importants, et deux passes décisives, dont une à Berlin, Victor Boniface a raconté comment il aurait pu aboutir dans un autre club belge. "Il y a presque deux ans, je devais signer à Bruges", se souvient l'attaquant nigérian de 21 ans. "Mais c'est à ce moment que j'ai connu la deuxième grosse blessure de ma carrière, au ménisque." C'était en novembre 2020 et le buteur du club norvégien de Bodo/Glimt est resté sur le carreau un an, avant de revenir en fin d'année 2021, pour le dernier match de la saison, dans un pays où le championnat se termine en décembre.

Mais ce n'est pas tout. Un autre gros bras belge s'est intéressé à lui, plus récemment. "Cet été, durant les préliminaires de Ligue des champions que je disputais ave Bodo/Glimt (Ndlr: et où il a attiré l'attention en inscrivant cinq buts en quatre rencontres), mon agent m'a dit qu'il y avait de l'intérêt de plusieurs clubs, dont l'Union, Groningen et Anderlecht, même si je ne crois pas qu'ils aient remis une offre à Bodo/Glimt."
Au final, "Boni", comme on l'appelle à l'Union, a choisi les Jaune et Bleu avec la réussite que l'on connaît en ce début de saison, devenant le transfert le plus cher du club bruxellois, avec un chèque estimé à 2 millions €.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be