Depuis quatre matches, l'Union Saint-Gilloise doit faire sans l'une de ses pièces maitresses. Dante Vanzeir, exclu pour un coup de poing asséné à Valentine Ozornwafor lors de Charleroi-Union, a été suspendu pour cinq rencontres et doit encore en purger une.

Celui qui est actuellement avec les Diables rouges est revenu sur son geste qui lui a valu une exclusion juste avant la mi-temps au Pays Noir. "C'est une phase qui s'est passée si rapidement, explique l'Unioniste aux médias du club jaune et bleu. Cela me paraissait innocent car je n'ai jamais voulu blesser quelqu'un. Après coup, la carte rouge et la suspension sont logiques. Mais tout le tapage médiatique était par contre injustifié."

Depuis sa suspension, Vanzeir s'entraîne nomalement avec ses coéquipiers...sans l'excitation du match du week-end. "Je me prépare normalment mais sans avoir un but précis, avance Dante Vanzeir. Il faut s'entraîner pour s'entraîner et pour être prêt quand je reviendrai sur le terrain. Ceci dit, cinq semaines, c'est très long."

Le joueur de 23 ans, qui ratera le déplacement au Standard, sera de retour pour la réception du Beerschot lors de la dernière journée de la phase classique. Avant d'attaquer les Champions Playoffs. "Tout le monde a cette première place en tête, avoue-t-il. J’aurais du mal à me satisfaire d’autre chose après avoir été aussi longtemps en tête du classement. Nous voulons finir le plus haut possible mais nous savons que notre saison est déjà réussie. Donc il n'y a pas de pression supplémentaire mais nous avons les ambitions de finir au top."