Les fans des deux camps ne sont pas les seuls à prendre leur mal en patience. L’entraîneur saint-gillois, Felice Mazzù, a également hâte de retrouver le Sporting Anderlecht, une équipe du top dans le Royaume. “Ce sera un gros match, tout le monde en interne attend cet adversaire avec impatience. On est content de pouvoir affronter l’une des meilleures équipes du pays et moi de rencontrer l’un des meilleurs entraîneurs de Belgique. C’est chouette pour tout le monde, c’est bien pour le club même si l’on sait qu’Anderlecht a franchi des paliers dernièrement. Ce sera un match très compliqué voire impossible. Mais on fera tout pour résister d’une part puis de faire un bon match”, expliquait d’entrée Felice Mazzù lors du Media Day à Tubize.

Ce derby bruxellois sera à prendre avec sérieux même si les Unionistes n’ont pas placé la Coupe dans leur liste d’objectifs en début de saison contrairement aux Anderlechtois. Il y aura un statut à défendre : celui de la meilleure équipe de D1B. Et puis, il faudra tout faire pour rendre les supporters heureux. “C’est sympa de rencontrer pour la deuxième fois de rang des adversaires de D1A. Ce sont des matches excitants et je ne pense pas avoir besoin de motiver mes joueurs pour ce style de rencontre. Mais il sera très important de garder de la passion, de l’envie et de montrer qu’on est sur la bonne voie pour rejoindre la D1A. Si je dois donner un pourcentage par rapport à une éventuelle qualification face à Anderlecht ? Je dirais 30 %”, précisait Mazzù.

Jouer au stade Marien : Un avantage malgré le huis clos

Les polémiques ont alimenté tous les médias belges ces derniers jours. Doit-on jour malgré les conditions météo ? Le terrain de l’Union sera-t-il praticable ? Pourquoi ne pas aller au Lotto Park pour avoir un terrain de meilleure qualité ? Certes, le terrain mauve est de bonne facture mais celui de l’Union est, pour l’instant, très bien traité. Le club a même fait appel à une firme française spécialisée dans le recouvrement de terrains. La pelouse du Marien est protégée d’une bulle gonflante qui, elle, est alimentée par de l’air chaud.

Aucune raison donc de déloger la rencontre quand toutes les composantes sont réunies pour avoir un terrain de qualité jeudi soir. “On tient à jouer à domicile. Nous remercions d’ailleurs tous les bénévoles et tous ceux qui font en sorte que la rencontre puisse se jouer dans nos bases. La Coupe c’est la Coupe et tout le monde doit jouer le jeu. Il y a un règlement qui a été mis en place pour que les 'petits' clubs accueillent les grands clubs. On se doit alors de tout mettre en œuvre pour que ce match se joue à l’endroit où il est prévu initialement”.

L’entraîneur saint-gillois entend donc bien profiter jouer sur son terrain afin de poursuivre cette statistique incroyable du Parc Duden : Le club est invaincu depuis plus d’un an à domicile. “Si Anderlecht se bat pour jouer sur son terrain, vous vous imaginez bien que nous aussi on a envie de jouer à la maison. On a nos habitudes, on connaît mieux l’environnement, le terrain... Tout ça pourrait éventuellement nous servir”, justifiait l’entraîneur jaune et bleu.

“Il faudra qu’Anderlecht soit dans un mauvais jour si on espère les battre”

Malgré le fait que les joueurs seront orphelins de leurs supporters, l’Union surfe sur une vague positive qui pourrait l’aider à faire la différence face à Vincent Kompany and co. Felice Mazzù nuance les conditions d'un tel exploit. “Le collectif sera primordial et ce sera assurément l’une des clés de la partie. Tous mes gars devront également avoir cette envie de se surpasser ! Anderlecht devra être dans un mauvais jour si on espère les battre. Il faudra avoir 100 % de réussite dans nos actions offensives... Quand tu joues un adversaire comme Anderlecht, tu ne peux pas te permettre de galvauder des opportunités.”

Petit point d’histoire, Felice Mazzù avait éliminé Anderlecht en 2016 avec le Sporting Charleroi alors que les Zèbres étaient menés au score. “On revient dans la partie en toute fin de match grâce à Amara Baby si ma mémoire est encore bonne. Puis Gaëtan Hendrickx nous qualifie sur le dernier tir au but. Si on pouvait connaître ce genre de dénouement, j’en serais très content (sourire).”