Après une victoire acquise tardivement, Felice Mazzù ne se montrait pas pleinement satisfait de la prestation de ses troupes. "On s’est rendu le match difficile. Tout d’abord en n’inscrivant pas ce premier but avant la pause et ensuite en ne faisant pas évoluer la marque à 2-0 ou 3-0", confirme-t-il.

Plus surprenant, son équipe s’est arrêtée de jouer après le but d’ouverture. "C’est un peu la copie conforme du match à Genk, mais nous étions dans l’autre rôle. On a vu une équipe à dix qui avait envie de recoller et une autre à onze qui voulait protéger le zéro. Mais nous avons donné des espaces, c’est un point que nous devons travailler."

À la mi-temps, le discours était simple. "J’ai dit aux joueurs d’être plus focus. Quand on a autant d’occasions, on se doit d’être plus concentrés en zone de finition. J’ai aussi demandé aux défenseurs centraux et aux flancs d’apporter plus. Mais surtout, il fallait retrouver l’organisation que nous avions perdue avant la pause."

Heureusement, le Felice Time a une fois de plus opéré avec un but victorieux planté dans les dernières minutes. "On doit surtout saluer la mentalité des gars. On savait tous que notre deuxième période n’était pas notre meilleure mais les joueurs, et notamment les remplaçants, ont affiché la bonne mentalité. Les garçons montés au jeu ont apporté quelque chose. La bonne attitude et la bonne mentalité des gars ont permis de faire la différence."