L’Union est la belle surprise de ce début de saison. Ses 13 points sur 21 en attestent, le tout en ayant (déjà) affronté le quatre gros poissons du championnat : Anderlecht, Bruges, Standard et Genk.

Les Unionistes reçoivent Zulte Waregem ce samedi (18h30) et devront confirmer leur bonne passe actuelle. Felice Mazzù explique qu’il ne craint pas Zulte mais il nuance. "Zulte ne fait pas un si mauvais début de saison que cela. Le club a déjà récolté 8 points. En termes d'unités, c’est sûr que Zulte aurait pu faire mieux mais dans le contenu, il y a pas mal de bonnes choses. C’est aussi un groupe qui possède beaucoup de qualités individuelles. Dans ce qu’on a pu voir, il y a un bon équilibre dans le groupe. Dury peut compter sur un beau duo devant, Gano et Vossen. Mais Elle ne jouera pas contre nous donc tant mieux (sourire). Je n’ai cependant pas envie de dire qu’on les craint, on ne doit jamais craindre un adversaire mais seulement le respecter. Zulte est un adversaire qu’on ne doit pas sous-estimer et qu’on se doit de respecter car c’est une formation qui traverse toujours de bonnes périodes dans une saison."

Le quatuor du top est passé

À la Butte, il ne faut pas tomber dans l’euphorie, même si le calendrier sera plus clément avec les Saint-Gillois dans les semaines qui viennent. 

"On sort d’une période où nous avons affronté des d’équipes qui joueront le titre dans les prochains mois et nous avons pris des points, ça met donc le groupe en confiance. Le match de ce samedi restera néanmoins très important pour nous. On va aborder quelques rencontres qui seront plus accessibles sur papier. Mais c’est un match qui peut être dangereux si on ne le prend pas avec la bonne mentalité. C’est maintenant que les difficultés mentales vont arriver. J’attends de voir comment on va réagir lors des prochaines échéances. Je ne vais pas parler de match piège mais on doit être attentif. Mentalement, on pourrait croire que c’est fait. Quand on joue des clubs comme Anderlecht, Bruges ou le Standard, le focus est toujours présent. J’espère qu’on pourra préserver notre état d’esprit intact lors des prochaines sorties."