L'Union veut terminer sa belle année 2021 en beauté. En accueillant la Gantoise ce dimanche (18h30), les hommes de Felice Mazzù tenteront d'enchaîner une cinquième victoire de suite avant de plonger dans la trêve hivernale. "Je m'attends à un match très difficile face à une des équipes qui fonctionne le mieux pour le moment, analyse Mazzù. Ils ont le noyau le plus complet en terme de quantité et de qualité. Quand Bezus ne joue pas, c'est Hjuslager qui est aligné. Quand Castro-Montes n'est pas sur le terrain, il est remplacé par Samoise. Dans le milieu, il y a De Sart, Odjidja, Kums... Malgré l'enchaînement des rencontres (Ndlr : Gand va jouer son neuvième match en moins d'un mois), il ne s'agira pas d'une équipe fatiguée. Ils ont tellement de joueurs de qualité du même niveau que l'enchaînement des matchs ne sera pas un désavantage pour eux."

Du côté unioniste, on prend cette rencontre sans aucune pression malgré le statut de leader du championnat. "Cela doit être un match mentalement, je dis bien mentalement, facile. Comme d'autres grands clubs de D1A, Gand est une équipe qui a comme objectif le Top 4 et le titre. Nous pas. La pression est de leur côté et nous devrons jouer ce match avec la volonté de prendre du plaisir, tout en étant conscient que le match aller était difficile même si nous avions bien presté dans l'organisation."

L'année 2021 a été incroyable pour l'Union qui n'a perdu que 4 matchs en...33 rencontres de championnat. De quoi donner le sourire à Felice Mazzù qui ne veut pas pour autant s'emballer. "Cela prouve que le groupe a de l'ambition, avance-t-il. Si on veut encore être une belle surprise, il faut continuer à vouloir gagner chaque match sans se mettre de pression. Et en même temps, mon groupe devra être assez intelligent pour bien gérer les mensonges et les manoeuvres de déstabilisation qui peuvent exister (Ndlr : Dans une récente interview donnée à un autre média, Mazzù a vu ses propos sur son rêve d'être un jour sélectionneur d'une équipe nationale être modifiés en rêve d'être un jour sélectionneur des Diables). Que cela soit au niveau de la presse, des agents ou des clubs adverses. Mais aussi parfois avec un arbitrage différent par rapport au statut d'une petite équipe pauvre comme l'Union contre des équipes riches qui jouent le titre."

Ismaël Kandouss : "Avoir confiance en nous"

Ismaël Kandouss, de son côté, se rappelle des difficultés rencontrées par l'Union au match aller à Gand malgré la victoire (0-2). "C'était le match le plus dur de la saison, lors duquel on était le plus en danger. Mais grâce à notre solidité mentale, on a réussi à gagner la rencontre. Dimanche, il faudra rester compact et bien défendre. Nous devons avoir confiance en nous et jouer sans pression. Cette équipe de Gand est forte balle au pied, aime avoir la possession et est très costaude offensivement. Collectivement, on sent que c'est une équipe qui joue l'Europe."

A quelques jours de la fin de l'année, le défenseur central de 24 ans a fait le point sur la belle année 2021 vécue du côté de l'Union. "Plus qu'un an, j'ai envie de parler d'un an et demi depuis l'arrivée du coach. Nous avons réussi à monter en D1A puis a réaliser une très bonne première partie de championnat. Nous avons un groupe exceptionnel et nous devons en profiter car tout peut aller très vite, dans les deux sens, en football."