Son transfert avait animé les fans du matricule 10 une bonne partie de l’été. Plusieurs médias nippons et britanniques avaient annoncé, plusieurs semaines avant sa signature, l’arrivée de Kaoru Mitoma à l’Union Saint-Gilloise sous base d’un prêt sans option d’achat en provenance du club ami des Seagulls.

Une rampe de lancement idéale avant la Premier League

Sa venue a fait son petit effet chez les supporters jaunes et bleus qui avaient, pour la plupart d’entre eux, été visionner en amont les compilations - assez incroyables - du feu follet japonais.

Quelques semaines après son arrivée, Mitoma a déjà mis tout le monde d’accord en interne. Plusieurs joueurs se disent impressionnés par les capacités de l’ailier qui, de son côté, avait laissé entrevoir une facette de son talent en montant dans les quinze dernières minutes face à Genk le week-end dernier. Mitoma avait fait une bonne montée et ses prises de balle étaient dangereuses. Felice Mazzù avait été clair avec lui avant sa montée : il devait apporter le feu dans la défense limbourgeoise. Sa mission avait été réussie avec brio.

Quelques jours après cette première apparition sous la vareuse unioniste, on a voulu en savoir un peu plus sur l’ancien des Kawasaki Frontale auprès de son coach. Il s’exprime. "Recevra-t-il plus de temps de jeu face à Zulte que contre Genk ? Il pourrait très bien… comme il ne pourrait pas. Il pourrait d’ailleurs commencer la partie… comme il ne pourrait pas", rigole Felice Mazzù. "Il faut rester très calme avec les joueurs qui débarquent de l’étranger dans un club. Il ne faut pas faire n’importe quoi. Il faudra donc lui laisser du temps. Pour exemple, je vais choisir le match du PSG à Bruges, que beaucoup de personnes ont vu il y a quelques jours. Le trio d’enfer Messi - Neymar - Mbappé n’a rien produit car il leur faut encore du temps. Il faut insérer certains joueurs au bon moment et pas parce qu’il a produit quinze minutes de qualité quelques jours plus tôt. Je suis en tout cas très content de son apport, c’est une plus-value pour l’équipe voire pour le club de manière générale. Mais est-ce que c’est samedi le bon moment ou pas ? On verra bien", explique l’homme fort du matricule 10.

© BELGA

"Toutes les qualités pour devenir un grand"

En conférence de presse d’avant-match, Lucas Pirard accompagnait le coach saint-gillois pour répondre aux questions de la presse. On a donc évoqué le Japonais avec le deuxième gardien bruxellois. "On voit qu’il va très vite sur les premiers mètres, il est bon techniquement. Franchement, c’est un top joueur. Il a toutes les qualités pour devenir un grand. C’est chouette car il s’est bien intégré dans le groupe et il vit bien. Après, il ne faut pas mettre en avant que le joueur. C’est aussi le groupe qui travaille à ses côtés et qui lui permettra de performer. Il est dans de bonnes conditions et c’est aussi cela qui fait qu’il est bon au quotidien."

Dans quelle position l’utiliser ?

Kaoru Mitoma a évidemment une place de prédilection, celle d’ailier gauche. Le joueur aime percuter et rentrer sur son pied droit. Le garçon a une vitesse de réaction assez impressionnante et sent bien les coups offensivement.

Mais un petit problème se dresse devant Felice Mazzù. Le joueur est un ailier gauche et le tacticien de la Butte n’utilise pas cette position dans son 3-5-2 habituel. Alors, à quelle place va-t-il jouer ? Sur le côté gauche à la place de Lapoussin, dans le milieu comme face à Genk ou en pointe ? "J’en ai déjà discuté avec lui énormément. Contre Genk, il est rentré dans la ligne médiane. Il a adhéré à notre discussion et je pense que c’est un garçon qui peut jouer à plusieurs positions. Dans un 4-3-3, sa place de prédilection aurait été sur le côté gauche mais dans notre système actuel, nous avons plusieurs options (sourire)".