La trêve est enfin arrivée pour les joueurs de l’Union. Avant cela, ils avaient une dernière copie à rendre, ce qu’ils ont plutôt bien fait. "Il y a plusieurs points de satisfaction à l’issue de ce match, analysait Felice Mazzù, le T1 unioniste. D’abord, nous gardons une nouvelle fois le zéro et cela face à une des meilleures équipes du moment. Les joueurs ont réalisé un match sérieux. Ce sont quasiment les mêmes qui jouent toutes les rencontres, il était donc normal de ressentir un peu de fatigue. Malgré cela, ils ont réalisé le travail et on peut les féliciter."

Au bout du compte, même si les Bruxellois ont eu plus souvent le ballon et ont touché le montant à une reprise via Dante Vanzeir en tout début de match, le résultat final semblait logique. "C’est un match lors duquel deux équipes se sont neutralisées avec un système de jeu quasiment en opposition. Dans le travail défensif et dans l’organisation, nous avons fait un très gros match. Il a peut-être manqué cette folie qui nous caractérise depuis un certain temps. Si on avait pu ouvrir le score en tout début de rencontre (NdlR : sur l’occasion de Vanzeir), la physionomie de la partie aurait changé et il y aurait eu plus d’espaces."

Du repos avant le stage

Avant de partir en stage à La Manga (Espagne), du 4 au 9 janvier, les joueurs et le staff vont désormais profiter de quelques jours de repos. "Je vais dormir tous les jours très tard et organiser un grand repas avec ma femme, mon père et mes enfants, sourit Felice Mazzù. Ce n’est qu’à partir du début du stage que je réfléchirai à l’année prochaine. Les joueurs peuvent être fiers de ce qu’ils ont accompli en 2021. Avoir autant de points à la fin décembre tout en montrant une telle envie sur le terrain, c’est beau pour un promu. Les PO1 ? En étant très raisonnable, je pense pouvoir dire qu’on peut avoir comme objectif le top 8. Ce serait déjà une belle chose pour le club."