Les chances sont grandes que, ce samedi, Wouter Vrancken ait affronté son futur employeur avec Malines. Si le score restera anecdotique (0-0), la partie, dépourvue de tout enjeu, a plutôt pris des airs de gala puisque c’était le dernier match de Bernd Storck et de Vrancken sur leur banc respectif.

L’Allemand, qui a succédé à John van den Brom en décembre, et Genk ont officiellement mis un terme à leur collaboration d’un commun accord. Mais le technicien, qui était déjà passé par Mouscron et le Cercle Bruges, est cité du côté d’Eupen. La voie vers la Cegeka Arena est ainsi complètement dégagée pour Vrancken. D’après nos confrères du Nieuwsblad, le Racing lui a proposé un contrat à durée indéterminée. Il ne restera, à Genk, plus qu’à régler la clause libératoire au KaVé. Elle est évaluée à 600 000 €, mais les Malinois seraient prêts à négocier. Une flexibilité qui est le fruit de leur grande appréciation pour les services rendus par Vrancken depuis son arrivée en 2018.

Le nom de son successeur derrière les casernes est en principe déjà connu également. Il s’agirait de Danny Buijs. Le Néerlandais, en fonction à Groningen lors de la saison écoulée, était d’ailleurs présent au stade ce samedi. Lui aussi aura droit à un contrat à durée indéterminée.