Hein Vanhaezebrouck sait qu’il faudra du temps pour remonter au classement.

Tout était en place pour qu’Hein Vanhaezebrouck nous sorte un one-man-show. Pas d’interview individuelle. Pas de one-to-one avec le coach pour les TV.

Même le lieu, le stade et le centre d’entraînement, laissaient présager un scénario similaire à la semaine dernière où le coach avait taillé sa direction. Face à Mouscron il avait décidé de parler sans répondre aux questions. "Car je ne voulais que parler de foot."

Pas de feu d’artifice ce vendredi mais un entraîneur droit dans ses pompes et prêt à en découdre avec Anderlecht. "Nous avons mal débuté mais les quatre matchs que nous avons joués auraient pu se conclure sur une victoire de notre part."

Les explications du coach restent vagues. L’arbitrage, les erreurs, le manque de réalisme devant le but. Il s’est trouvé pas mal d’excuses alors que La Gantoise joue moins bien qu’à l’habitude. "Il y a des phases comme ça", se contente-t-il de dire.

Danijel Milicevic a expliqué que le coach et son groupe se sont retrouvés en semaine pour faire le point. "C’est logique vu les conditions", sourit le T1. "Le groupe m’a montré cette semaine qu’il était prêt à bosser."

Des mots qui soulagent et qui répondent à ceux qui ont parlé d’une année de trop pour le coach et d’une relation qui se détériorait entre ses hommes et lui.

Danijel Milicevic a ri quand un journaliste néerlandophone a demandé à Hein Vanhaezebrouck si le groupe le soutenait toujours. Comme si le Suisse, par ce sourire, affirmait qu’ils n’avaient jamais douté de leur coach. "Je suis impliqué à fond dans mon job auprès des joueurs et j’ai le sentiment que le lien n’est pas cassé avec le groupe."

Vanhaezebrouck a d’ailleurs poursuivi avec la même méthode de travail ("pourquoi la changer alors que ce ne sont que des détails qui clochent ?"). "Nous voulons gagner ce week-end mais la direction ne m’a pas mis de pression supplémentaire pour autant. Je suis persuadé que nous allons remonter. Ne nous attendez pas dans le top 4 à la fin du mois de septembre pour autant. Cela prend du temps."